<C²: webløg />

Courriel - email address

Avatar Denis

jeudi 25 mars 2004
par Denis Boudreau

Mutisme volontaire

See no Evil, Hear no Evil, Speak no Evil

Non, non et non. Hell, no. Contrairement à certains copains au sang plus chaud, je ne me prononcerai pas sur l'incident, autrement que pour dire qu'il fut complètement poussé hors de proportions et qu'il n'aurait jamais dû dégénérer de la sorte... J'y ai beaucoup réfléchi et à la lumière des événements, j'ai pris quelques décisions personnelles qui transparaîtront bien avec le temps. Certaines choses se mettent en place d'elles-mêmes, inévitablement. Deviennent d'une évidence incontournable. Vous pouvez arrêter de me poser la question par courriel, mes opinions sur cette malencontreuse affaire demeureront miennes. Ça a fait gaspiller suffisamment de bande passante de toute façon. De toute manière, les gens sont beaucoup trop sensibles. Si vous ignorez tout de ce dont je parle, alors c'est bien tant mieux. Poursuivez votre petit bonheur et n'y prêtez plus aucune attention.

Denis Boudreau | 2004.03.25 @ 23:28

Alors, qu'en pensez-vous ?

Voici ce que vous aviez à en dire... vos impressions, recueillies à vif.

2004.03.26 @ 01:23 par Nicolas

Salut Denis

Le fait d'en parlez et de se positionner est déjà une opinion...
Tu as tout dit Denis :-)

Haut retour au début de la page

2004.03.26 @ 04:47 par Normand Lamoureux

Voilà ce qu'on appelle un silence de sage, mon cher Denis, et tu as tout mon appui.

Haut retour au début de la page

2004.03.26 @ 05:29 par Nico

J'approuve complètement cette position.

Haut retour au début de la page

2004.03.26 @ 08:06 par [ Adrien Leygues ]

Oui clairement le moins en parlera le mieux ce sera pour tout le monde non?

Haut retour au début de la page

2004.03.26 @ 09:06 par Gloom

Si il y a bien quelque chose que j'ai du mal à supporter, c'est qu'on parle de quelque chose par insinuation sans dire ce que c'est et que je ne sache pas de quoi il s'agit. Non, je ne passerais pas mon chemin ! Je veux savoir de quoi il s'agit, comprendre, tu en a trop dis ou pas assez et pour moi, c'est pas assez, alors, de quoi s'agit-il ? (tu peux m'informer par mail si ça te dérange d'en parler publiquement).

D'avance, merci de m'informer.

Haut retour au début de la page

2004.03.26 @ 09:50 par Denis

Gloom, t'es qu'un vilain curieux ! ;)

Haut retour au début de la page

2004.03.26 @ 10:56 par Jean-Luc

Moi aussi je suis curieux !
Fallait rien dire.

Haut retour au début de la page

2004.03.26 @ 11:03 par [ Adrien Leygues ]

Oui mais il est des faits qui ne méritent pas que l'on en parle sinon ça atease heu pardon sinon ça attire bcp de monde :) On va finir par plus savoir sur quel clavier tappoter heu pardon sur quel pied danser :)

Haut retour au début de la page

2004.03.26 @ 11:23 par Quelqun

Ca serait pas à propos de l'affaire microsoft ???

Haut retour au début de la page

2004.03.26 @ 12:17 par Philippe

'Tout ça pour ça !' :)

Haut retour au début de la page

2004.03.26 @ 12:41 par Laurent Denis

Gloom : tu as loupé un de ces micro-non-événements typiques de la blogosphère. Pas grave.

Comme j'y ai (un tout petit peu) participé, j'aurais aimé être aussi sage que Denis. Mais je crois trop aux vertus thérapeuthiques et sociales du juron, de l'insulte et du coup de gueule.
Cela dit, nous nous retrouvons sur une chose : une fois l'incident redevenu un incident, c'est à dire pas grand-chose, revenons à ce qui est utile.
Groumf quand même ;-)

Haut retour au début de la page

2004.03.26 @ 13:37 par mauriz

Je ne comprend pas pourquoi il y a eu autant de réactions aussi vives. Ce non-événement n'aurait pas du l'être. Merci Denis de ne pas t'être emporté.

Haut retour au début de la page

2004.03.26 @ 18:40 par katsoura

Denis, tout le monde ne consulte pas avec une fidélité journalière ton site. Par manque de temps je passe souvent en coup de vent. Et quand je passe ça me ferait plaisir de savoir de quoi on parle. Histoire de pas avoir l'air trop paumé. Merci.

Haut retour au début de la page

Les commentaires et trackbacks sont désormais fermés. Pour toute remarque, vous pouvez toujours nous contacter.

Pisteur (Trackback)