<C²: webløg />

Courriel - email address

Avatar Denis

vendredi 05 mars 2004
par Denis Boudreau

Réflexions sur la crédibilité

Il y a un bon moment de cela, octobre 2002 pour être exact, j'avais découvert au hasard de mes pérégrinations sur la Toile un projet universitaire intitulé le Web Credibility Project qui était destiné, vous le devinerez sans peine, à la revendication et à la construction de la crédibilité d'un groupe lors de sa représentation sur le Web. Je me souviens à l'époque, alors que je cherchais par tous les moyens à accroître mon bassin de visiteurs, de m'être beaucoup inspiré des réflexions issues de ces travaux pour rehausser la qualité de l'approche sur Cybercodeur. Ou du moins, ce qui me semblait être pertinent pour arriver à fidéliser les visiteurs, dont vous êtes, à mes nombreuses lubies et utopies.

Quelques billets plus ou moins maladroits et quelques projets stimulants plus tard, les questions de crédibilité sur la Toile sont revenues me hanter... mais cette fois-ci, pour des raisons différentes. Le raisonnement était assez simple ; comment accorder une once de crédibilité à quelqu'un qui n'arrive même pas à endosser suffisamment ses opinions pour les signer de son propre nom ? Vous conviendrez qu'une telle opinion est bien personnelle. Libre à vous de poursuivre dans la voie du pseudonymat si bien vous sied. Ceci ne se veut pas une attaque, mais simplement une (trop longue) entrée en matière. À mon sens, pseudonyme se marrie très mal avec transparence. Comme d'habitude, je me réserve le droit d'être dans le champ.

Certains d'entre vous l'auront peut-être déjà remarqué, mais je déteste faire référence à quelqu'un en utilisant son pseudonyme. C'est d'ailleurs une des premières choses que j'écarte systématiquement lors des échanges avec mes interlocuteurs. Cette aversion est doublement forte lorsque j'en suis à citer la dite personne comme source de référence sur un sujet précis. En effet, comme j'accorde (à tort ou à raison) bien peu de crédibilité à quelqu'un qui se cache derrière un pseudonyme ou pire encore, l'anonymat pour exprimer ses opinions, j'ai peu tendance à privilégier cette pratique moi-même.

L'intérêt de communiquer, c'est de toucher les gens, d'apprendre à les connaître, de laisser tomber les masques, de s'ouvrir à l'autre. En effet, combien en connaissez-vous, de véritables références dans un domaine qui se nomment BigNormando2003 ou encore, FireFightingMike ? Non, les vraies références, celles qui acquiert leur crédibilité, sont respectées et s'inscrivent dans le cours de l'Histoire se nomment Tristan Nitot, Jeffrey Zeldman, Dave Shea, Douglas Bowman, etc. Pas Bambi21. La crédibilité, ça commence d'abord et avant tout par l'image que l'on projette, pas l'originalité de notre sobriquet.

Vous l'aurez remarqué, dans cet ordre d'idées, depuis quelques jours, les billets de ce site ne sont plus signés d'un pseudonyme, mais de mon propre nom. Il en va également de même depuis longtemps pour mes interventions dans les carnets de mes voisins, sur lesquels j'aime bien griffoner à l'occasion. En fait pour tout dire, si j'ai si longuement tardé avant de signer les billets de C² par mon nom, c'est juste que depuis longtemps, je ne vois plus la signature en bas de billet... trop de routine peut-être. La mention "Cybercodeur" aurait du disparaître depuis fort longtemps.

Enfin, cette réflexion s'inscrit dans le cadre d'une profonde remise en question quant à la pertinence de notre approche de sensibilisation pour promouvoir les normes et l'accessibilité. Certains bons copains m'ont dit à la blague que je perdais Foi. Plusieurs discussions intéressantes ont lieu de part et d'autres ces jours-ci sur la question. Nous reviendrons sur tout ça plus en détail dans les billets à venir, mais il me semble qu'il est grand temps que nous fassions quelques pas vers l'avant collectivement. Je sais de source sûre que je ne suis pas le seul à ressentir une forme de fermeture de plus en plus marquante dans notre blogosphère, déguisée sous des grands airs d'ouverture d'esprit.

Pour en avoir discuté avec certains d'entre vous, il est clair que cette tendance en déçoit avec raison plusieurs. Il est peut-être temps de se réinventer, de voir que les standards du Web en eux-mêmes, sont loins d'être le bout du monde, mais qu'ils s'inscrivent plutôt dans un ensemble beaucoup plus vaste, avec d'autres aspects tout aussi importants que l'on pourrait englober sous l'appelation très générale de qualité des services en ligne.

C'est très décevant de constater que trop souvent, l'égo de certaines personnes prend plus d'importance que la cause défendue. Les bloggueurs ne devraient-ils pas être comme une colonnie de fourmis au service des meilleurs intérêts de leur collectivité, plutôt que des vedettes en quête d'une gloire personnelle éphémère ?

Mais je me tais car clairement, je brûle des étapes. Je ne devrais pas vous parler de tout cela tout de suite. Tout ce que je souhaitais faire pour le moment, c'était vous informer de la publication d'un article chez lergonome sur la crédibilité Web. Faudra blâmer mon dérapage sur la fatigue... ou une switch beaucoup trop lousse, pour employer une expression bien de chez nous. :)

Denis Boudreau | 2004.03.05 @ 23:04

Alors, qu'en pensez-vous ?

Voici ce que vous aviez à en dire... vos impressions, recueillies à vif.

2004.03.06 @ 03:29 par Darken

Pas évident sur la toile de choisir entre pseudo ou vrai nom. Cela ne me dérange pas qu'on utilise mon vrai nom lors d'échanges de messages ou quand je suis mis en lien. De plus on me retrouve facilement à l'aide d'un simple whois sur mon nom de domaine.

En revanche si je ne le mets pas clairement sur mon site c'est pour une raison de droit du travail en France. Je suis employé, et tout ce que je réalise en mon nom représente l'entreprise (c'est le lien de subordination). Par conséquent je suis censé avoir l'autorisation de mon entreprise à chaque fois que j'entreprends une activité lié à mon métier. En l'occurrence mon blog parle souvent d'informatique, et je me vois mal aller voir mon boss à chaque nouveau billet pour qu'il me donne son aval. À l'époque ou Tristan était chez Netscape, il mettait un avertissement indiquant que ses propos ne représentaient pas ceux de son employeur. Mais cet avertissement n'était que cosmétique, puisqu'en cas de litige je crains que le pouvoir aurait été du côté de Netscape.

Peut-être que je changerai tout ça, mais pour l'instant, à la lecture des textes de loi, je suis plutôt frileux :/

Haut retour au début de la page

2004.03.06 @ 04:21 par Allan TiKryane

Des gens très connu utilisent des pseudonymes. Par exemple, un chanteur (on pourrait dire que c'est un artiste) très connu se prénomme Sting. Ce n'est pas son vrai nom bien sur, mais il l'utilise dans le cadre de son activité professionnel.
Je connais aussi des personnes dans le domaine de l'image qui utilisent des pseudonymes comme Renato par exemple. Mais comme vous pouvez le remarquer ces pseudonymes sont loin de ressembler à des pseudonymes 'brute' venant d'internet. Ils ressemblent beaucoup à des prénoms ordinaires, ce qui peut moins être l'objet de refus par leurs interlocateur.

Moi même, vous ne le croierez pas, mais j'utilise un pseudonyme. Pourquoi me diriez vous ? Eh bien, parce que je veux séparer le monde professionnel du privé, et surtout que cela fait plaisir de pouvoir se prénommer tout seul ;-).

Haut retour au début de la page

2004.03.06 @ 08:13 par Damien Hardy [Dam_ned]

Tiens pour une fois je mets tout :)

Oui moi aussi ça m'a fait étrange de lire mon pseudo sur un de tes billet précédent (alors que j'écorchais tout ;) d'autant je n'ai pas de problème à ce que mon nom soit present sur le Web (d'autant qu'un coup de google me mets dans les bras de Charisma Carpenter et que c'est pas désagreable ;) et j'utilise l'un ou l'autre (issue de l'IRC) suivant mes humeurs et le temps que ça m'économise avec la memoire de mon navigateur en matiere de remplissage de formulaire (le plus souvent je tappes 'D' + Tab + enter et c'est le premier qui vient qui à droit d'apparaitre :)
Bref c'est vrai que sur un article de cybercodeUr j'y aurais plus vu mon vrai nom tandis qu'un article sur le totalementcretin de mat j'y verrais plutot mon pseudo :)

Dam [et le diminutif maintenant]

Haut retour au début de la page

2004.03.06 @ 11:13 par Bleizig

Hmmm ... je ne suis pas d'accord, je ne vois pas pourquoi les propos d'une personne décidant d'utiliser un surnom (sans nécéssairement se cacher derrière) sont à prendre avec moins de considération.
Tu l'as dit toi même Denis, 'La crédibilité, ça commence d'abord et avant tout par l'image que l'on projette' pas le nom réel ou d'emprunt que l'on utilise.

Haut retour au début de la page

2004.03.06 @ 12:09 par CYBERcodeur

> Vous conviendrez qu'une telle opinion est bien personnelle.
> Libre à vous de poursuivre dans la voie du pseudonymat si bien
> vous sied. Ceci ne se veut pas une attaque, mais simplement
> une (trop longue) entrée en matière. À mon sens, pseudonyme
> se marrie très mal avec transparence. Comme d'habitude, je me
> réserve le droit d'être dans le champ.

Deux écoles, deux pensées. C'est pas grave, je vous aime pareil ! N'empêche qu'un pseudonyme comme AnnanKof12, ça passerait plus mal aux Nations-Unies que Kofi Annan. Mais comme on est pas à l'ONU... ;)

Haut retour au début de la page

2004.03.06 @ 14:31 par S. F.

Et qui te dis que Kofi Annan, il s'appelle pas Joseph Kramique, en vrai ? :)

Haut retour au début de la page

2004.03.06 @ 15:32 par Gloom

Ca me dérange cette association d'idée pseudonyme/anonymat, je suis entièrement d'accord avec toi sur l'anonymat, je trouve même ridicule voir pathétique ces gens qui se cache derrière un supposé anonymat pour aller plus loin que ce qu'il ferait 'dans la vie réel'. Notament tout ces gens qui deviennent totalement irrespectueux envers la gente féminine parcequ'ils sont sur internet.

Utiliser un pseudo, ce n'est pas forcément ce cacher.

Comme ça à déjà été dis, certain artiste utilise un pseudonyme, je fait partie de cette cathégorie, j'ai choisi mon pseudonyme alors que je ne savais même pas qu'internet existait (ou, si je le savais, c'était alors un concepte très vague pour moi). C'était en mille neuf cent nonante quatre ( comme on dis chez moi ;-) ). Pour un artiste (pour différante raisons), c'est très utile d'avoir un pseudonyme. Quand je suis arrivé sur le net (vers mille neuf cent nonante neuf), comme c'était au départ pour mes groupes musicaux, j'ai naturellement garder mon pseudonyme.

Je trouve ma démarche très respectable. Je ne cache à personne mon nom et on prénom, j'utilise simplement mon nom de scène.

Je crois qu'il y a des tas de gens qui utilise des pseudonymes pour diverses raisons et pour de bonnes raisons. A côté de ça, il y en as qui utilise des pseudos pour 'se la petter' comme on dit à la tv, ou, pire, pour se croire anonyme et donc 'à l'abrit' et en profiter pour être irrespectueux et ou vulgère.

'L'intérêt de communiquer, c'est de toucher les gens, d'apprendre à les connaître, de laisser tomber les masques, de s'ouvrir à l'autre.'

Je suis d'accord, mais, ce n'est pas parcequ'on utilise un pseudonyme qu'on est pas pour autant un individut à part entière et ou qu'on est 'masqué'. Un pseudonyme peut être plus proche de la personne en question que son nom et son prénom.

Par ailleurs, internet est avant tout un moyen d'information, on peut y communiquer, mais, ce n'est pas un moyen de communication de qualité (tout comme le téléphone ou pire, les sms). La meilleurs communcation et la seul communication vraiment de qualité, c'est quand on communique entre individut l'un en face de l'autre.

Pour revenir au pseudonyme, personnelement, j'apprécie beaucoup le concepte amérindien où les parents donne un nom 'temporaire' à leurs enfants. A un certain age, chaque individut choisi son propre nom. C'est dans cette optique là que, il y a dix ans, j'ai choisi mon pseudonyme, il me correspondait alors très bien. Depuis, j'ai beaucoup évoluer et, il ne me corespond plus beaucoup, mais, je l'ai choisi et je le garde (même si je le fait évoluer en 'glaukos' à l'occasion).

Si je parle de tout ça, c'est pour bien montrer que tout n'est pas si simple que 'pseudo=anonymat' ( et si je parle de moi, c'est que, ainsi, je suis sûr de bien maitrisé le sujet ;-) ).

Je terminerais en disant que ça me fait bizarre quand on m'appelle Philippe, tout simplement parce que pendant des année, tout le monde exepté ma famille m'appelais Gloom (et c'est toujours le cas, dans une grande partie de mon entourage). Ceci-dis, fait comme tu le sens, si tu préfère m'appeller Philippe, vas-y.

Haut retour au début de la page

2004.03.06 @ 16:17 par Laurent Denis

Le pseudonyme peut avoir un autre rôle : effacer la personne (et la question de sa crédibilité personnelle) au profit des idées dont il veut être uniquement le porteur, ou le transporteur.

Cela dit, parti justement de cette manière de faire, je me retrouve quelques années plus tard à signer ce commentaire à grand coup d'Etat civil ;-)

Haut retour au début de la page

2004.03.06 @ 21:46 par mat

mat, c'est quand meme plus court et plus joli que mon prénom+nom, nan ? De toutes facons moi c'est fichu tout le monde m'appelle comme ca... Faut dire que j'ai pas été le chercher loin, ce pseudo :)

Haut retour au début de la page

2004.03.06 @ 22:15 par Denis

Vraisemblablement, les opinions sont divisées sur ceci, autant en ligne que hors ligne. Curieusement, je suis un peu déçu de constater que certaines opinions sont un peu trop enflammées... mais en même temps, je m'y atendait un peu donc ça me va. J'ai couru après.

Contrairement à d'autres, je ne considère pas un surnom comme 'Bill' ou 'Mat' comme étant un pseudonyme... Je fais une distinction précise. Ma lancée était plus dirigée envers de réels pseudonymes, comme l'est par exemple, Cybercodeur. Un surnom ou un diminutif, c'est souvent le résultat d'une marque d'affection ou d'une forme de proximité avec une personne... ce n'est pas la même chose.

Je trouverais quand même dommage que certaines eprsonnes le prennent personnel, car ce n'était pas le but. Si je suis d'accord que le cas des noms d'artistes sont également différents, dans d'autres domaines, les exceptions à la règle sont vraiment très rares...

Haut retour au début de la page

2004.03.07 @ 00:27 par Bleizig

Mais nous aussi nous sommes des artistes, des artistes numériques ;-)

Haut retour au début de la page

2004.03.07 @ 07:06 par Eric Daspet

Pour parler de mon expérience personnelle, j'ai souvent écris sous pseudonyme, et j'ai vite remarqué que :
- tous les gens à qui j'accorde crédibilité écrivent sous leur vrai nom
- on accordait beaucoup plsu de crédibilité et de valeur à ce que je disais sous mon vrai nom.

Du coup je suis en migration douce pour passer de l'un à l'autre sans perdre mon ancienne 'identité'. Je pense qu'un vrai nom est forcément plus crédible car on ne peut pas en changer. Contrairement à un chanteur, sur internet le seul identifiant réel est le nom/pseudo. S'il est faux, quelqu'un peut facilement raconter n'importe quoi.
S'il est vrai c'est plus difficile car on n'en change pas. La personne engage son image réelle. La différence n'est pas qu'un vrai nom est plus crédible en soi, mais que peu de gens ont envie de prendre des risques avec leur vrai nom.

> l'égo de certaines personnes prend plus
> d'importance que la cause défendue

Certains n'écrivent pas que pour la cause défendue mais aussi en partie pour eux. Tant que tout est clair il n'y a pas à s'en cacher et ce n'est certainement pas négatif.
Si on peut servir certains de ses intérêts tout en servant une cause à laquelle on croit ... est-ce mal ?

Haut retour au début de la page

2004.03.08 @ 03:53 par s t e f

s (espace) t (espace) e (espace) f

Ce n'est plus vraiment un diminutif, c'est devenu une marque de fabrique.
cf. 'De la difficulté de choisir un pseudonyme' http://www.nota-bene.org/...

Le problème de signer de son vrai nom et pas d'un /nom de plume/ se pose crûment quand, comme moi, on porte un nom d'une banalité affligeante.

Stéphane Deschamps, rien de secret, hein.

Mais : c'est aussi le nom d'un journaliste aux Inrockuptibles (magazine français, je ne sais pas si vous avez ça à québec).

Et c'est aussi le nom de trois personnes qui vivaient en même temps que moi dans ma ville de naissance (20.000 habitants, autant dire que ce n'est pas une métropole).

Autant dire que le problème est loin d'être aussi simple qu'il n'y paraît, et pas du tout aussi anecdotique quand il s'agit d'asseoir une présence soutenue et une crédibilité dans le long terme.

Et, pour conclure d'un clin d'oeil, tu fais bien de laisser tomber le cyber. Bien avant que n'existe cybercodeur.net j'avais déjà râlé après le 'cyber-chiant', cf. http://www.nota-bene.org/... ;)

Haut retour au début de la page

2004.03.08 @ 10:53 par Denis

ROFL... et c'est maintenant que tu me le dis ?! ;)

Comme plusieurs pseudos, celui-là a probablement fait son temps. Si personnellement, cette décision semble subite, elle est tout de même le résultat de réflexions qui, je l'avoue, ont été déclenchées par quelques conversations récentes.

Enfin, on verra bien. Je n'ai pas de misère à vivre avec de toutes façons, je suis juste moins intéressé à le pousser qu'auparavant, :)

Haut retour au début de la page

Les commentaires et trackbacks sont désormais fermés. Pour toute remarque, vous pouvez toujours nous contacter.

Pisteur (Trackback)

Carnet: Les pseudos
Extrait: Je vais finir par faire une catégorie 'Cybercodeur' :-) . Vr...
Weblog: Aroblog
Traqué le: 2004.03.07 @ 15:42