<C²: webløg />

Courriel - email address

Avatar Denis

vendredi 23 janvier 2004
par Denis Boudreau

Plaidoyer pour les standards Web

Ummmppfff... J'ai bien réfléchi à la question toute la matinée et j'ai décidé de ne pas passer par quatre chemins. Malgré tout le respect que je porte habituellement à Xavier pour son travail, je dois l'avouer, je ne suis pas complètement emballé par le dernier article du Journal du Net intitulé "Plaidoyer pour les standards Web" qui, en temps normal, aurait dû me faire bondir de joie. Comme c'est une question qui, vous vous en doutez bien, me tient beaucoup à coeur, je me sens dans la malencontreuse obligation d'y réagir un peu et d'en faire ressortir certains éléments qui me semblent erronés.

Certes, comme l'expose si adéquatement Tristan, c'est un excellent pas pour la cause de la promotion des normes que d'obtenir une visibilité aussi forte et, dans une certaine mesure, prestigieuse, que celle offerte par le Journal du Net. J'en suis doublement reconnaissant à Xavier d'avoir suffisamment de vision et d'ouverture d'esprit pour s'intéresser de plus en plus à la question et d'y accorder la bande passante qui s'impose. Sa publication rejoint un lectorat autrement plus large et moins sensibilisé que celui de nos carnets respectifs qui, avouons-le, est souvent composé de personnes vendues d'avance à l'idée... Pour la plupart des lecteurs du JdN toutefois, ce sera un premier bouillon de culture. Pour d'autres peut-être plus perspicaces, une douche froide.

Quoiqu'il en soit, je ne peux partager l'enthousiasme de Tristan et de tous ceux qui ont laissé des commentaires suite à son billet, parce qu'il me semble qu'il y ait certaines erreurs très importantes dans ce texte. Voyez plutôt :

Nombreux sont ceux qui préfèrent s'arranger pour avoir un site qui fonctionne sous Internet Explorer et Netscape, plutôt qu'un site certes conforme aux standards, mais qui ne s'afficherait qu'avec IE5+, Netscape étant alors incapable d'afficher correctement la mise en page.

J'ai beau relire cette phrase de tous les sens, il y a quelque chose qui cloche. Ce que j'en comprends quand je lis le texte, c'est que Netscape est incapable d'afficher correctement une page conforme aux normes. Suis-je dans l'erreur ? Est-ce une mésinterprétation de ma part, stupidement produite par mon neuronne apathique par un écart culturel de langage ?

Mais l'intérêt principal des standards est une fois encore la (bonne) séparation du contenu (pages HTML) et de la structure (fichier CSS). Déjà, la structure étant confinée dans un seul (ou quelques) fichier CSS, et celui-ci étant téléchargé une seul fois pour toutes les pages du site, d'où une moindre consommation de bande passante et d'hébergement.

Ici, ce qui me dérange, c'est l'utilisation du terme "structure" pour définir l'apport en performance des CSS. À mon sens, l'utilisation du terme "présentation" serait beaucoup plus approprié. Certes, Xavier a raison pour tout le reste, la séparation nette entre le code et le design permet un certain nombre d'avantages et de gains substantiels très alléchants. Mais l'utilisation du terme "structure" qui, en définitive, devrait s'attacher plus au code, à la structure de l'information et à la sémantique ne devrait pas être associé sainement aux CSS. Enfin, je pinaille peut-être, mais c'est mon impression.

Il y aurait quelques autres petits trucs, beaucoup moins importants à noter, mais je m'abstiendrai dans l'ensemble. Il faut quand même se réjouir de l'article, qui démontre une ouverture du marché vers les enjeux actuels et éventuels du Web conforme. Ce qui me chagrinne en fait, c'est que ces erreurs auraient facilement pû être évitées si des spécialistes en la matière avaient été consultés au préalable. Mais bon, faut me le dire, si je gueule pour rien. ;)

Denis Boudreau | 2004.01.23 @ 13:21

Alors, qu'en pensez-vous ?

Voici ce que vous aviez à en dire... vos impressions, recueillies à vif.

2004.01.23 @ 13:56 par Laurent Denis

'Structure' est en effet un lapsus, lourd de sens.

La 'structure' d'une page est encore ici purement visuelle, loin de la sémantique, des medias non graphiques, des utilisateurs non voyants ou non humains...

La 'structure' est ici prisonnière du média-écran. Ce n'est pas celle du contenu. Juste celle de son apparence.

'La réalité, c'est ce que je vois' pour beaucoup de concepteurs. Ici, ceci est un titre parce que c'est gros et gras. Ceci est une section parce que c'est en dessous.

Il me semble bien qu'un certain mythe de la Caverne invitait à aller voir plus loin... et insistait lourdement sur une quasi impossibilité de le faire.

Haut retour au début de la page

2004.01.23 @ 14:25 par Shift

'Est-ce une mésinterprétation de ma part, stupidement produite par mon neuronne apathique par un écart culturel de langage ?'

J'avoue que cette phrase aussi me trouble et me laisse le même doûte :(

Haut retour au début de la page

2004.01.23 @ 14:53 par CYBERcodeur

Vos commentaires me rassurent et me désolent tout à la fois. Je ne suis donc pas si pinailleur que ça après tout...

Haut retour au début de la page

2004.01.23 @ 15:13 par Bleizig

Je pense que ce qu'il y a voulu dire c'est que si jamais le site respecte purement les standards, Netscape 4 ne l'affichera pas correctement.
En effet, plus loin dans l'article, il en reparle 'C'est un fait : certains navigateurs (Netscape 4 le premier) [...] présentent des défauts notoires (et notables) rendant impossible la lecture de sites utilisant certains standards actuels'.

Je ne trouve pas cet article si génial que ça. Au contraire, il est souvent confus et manque de structure, de fil conducteur. De plus si l'utilisation de certaines tournures de phrases, comme celles que Denis à pointées, nous font réfléchir sur leur sens, je me demande bien ce qu'il en est pour un lecteur novice désireux d'en savoir plus sur le sujet.

Je trouve aussi le passage suivant très confus:
'Le respect des standards introduit la notion de compatibilité ascendante (forward compatibility) : il y a les sites compatibles avec les plus anciens navigateurs (backward compatibility), et ceux (respectant les standards) qui le seront avec les navigateurs à venir (forward compatibility), d'où gain de temps et d'argent.'
On pourrait penser que développer un site aujourd'hui qui soit 'backward compatible' soit un gain de temps et d'argent puis qu'il ne faudrait pas l'adapter aux vieux navigateurs. Il aurait pu développer sa pensée un peu plus.

Haut retour au début de la page

2004.01.24 @ 06:52 par CYBERcodeur

Oui, cela fait parti des passages qui m'ont un peu dérangé et desquels je n'wentendais pas parler. L'impression que j'ai, c'Est que le texte n'a pas forcément été relu beaucoup, car il y a, outre cette absence de fil conducteur clair et précis, plusieurs fautes de frappe dans le texte.

Haut retour au début de la page

2004.01.29 @ 03:28 par Xavier Borderie

I hear you.
http://xavier.borderie.ne...

Le passage sur la forward compatibilty a été fortement simplifié lors de la relecture du rédac'chef, d'où perte d'un certain sens.

C'est certainement trop tard face à la date de publication (une semaine, ça fait plus de deux mois en temps Internet), mais je suis (comme toujours) ouvert aux commentaires, et modifierai l'article en grande partie dès que j'en trouve le temps...

Haut retour au début de la page

2004.01.29 @ 07:20 par CYBERcodeur

Je te répondrai par la bouche de mon canon ! ;)

http://www.cybercodeur.ne...

Haut retour au début de la page

Les commentaires et trackbacks sont désormais fermés. Pour toute remarque, vous pouvez toujours nous contacter.

Pisteur (Trackback)