<C²: webløg />

Courriel - email address

Avatar Denis

mercredi 31 décembre 2003
par Denis Boudreau

Fin d'année sur les chapeaux de roue

Arf... Vous me pardonnerez la molesse de C² ces derniers jours, mais je ne trouvais pas le temps de venir y rédiger des billets. Décembre a été un mois particlièrement occupé pour moi, avec plusieurs projets qui se mettent en branle et d'autres qui terminent leurs cycles. Le niveau de mise à jour a un peu chuté pour tomber dans le mutisme le plus complet en fin d'année. En plus des innombrables fêtes auxquelles nous avons assisté aux cours de la dernière semaine, j'en suis à terminer un projet qui bouffe tout mon temps et qui doit être livré pour le 5 janvier prochain. Résultat, le carnet en a sérieusement souffert et la pile d'items que je comptais couvrir ne fait que s'allonger dans mes listes de bookmarks.

Heureusement, la fin de cette période critique s'achève, ce qui me permettra de reprendre une de mes nombreuses résolutions pour 2004 qui est de laisser au moins un billet par jour sur CYBERcodeur. Comme certains des éléments dont je souhaitais vous parler sont beaucoup plus dignes de mention que d'autres, je vais me permettre de mentionner ceux qui me semblent particulièrement intéressants, question de repartir qu'avec du contenu nouveau en 2004 . Chacun de ces éléments mériterait en lui-même son propre billet, mais le temps m'étant limité, je vous propose plutôt ce format expéditif, sachant que je n'en prendrai pas une habitude :

  • Le bon boulot bien fait est toujours récompensé. François Nonnemmacher, que vous connaissez peut-être déjà pour son excellent travail sur le carnet bilingue padawan.info, publiait en novembre dernier un article sur OpenWeb intitulé "Les standards Web pour l'entreprise" qui avait remporté un succès instantanné auprès du lectorat OpenWebbien, friand d'articles plus orienté "business case" ou stratégies d'affaires. S'avérant déjà un de nos plus importants ambassadeurs francophones auprès de l'anglo-blogosphère, François a réussi un coup fameux en voyant son article rapidement dépasser la barrière des langues pour se retrouver en quelques jours, traduit sur le site du Web Standards Project.
  • En parlant d'entreprises importantes se convertissant aux normes, une excellente nouvelle vient de déferler sur nous avec la refonte toute fraîche du site de la libraire Eyrolles qui s'est convertie aux bonheurs inéluctables des standards grâce aux bons soins de gens comme Olivier Meunier et Samuel Latchman, avec le support d'un certain Tristan Nitot. En plus d'être de facture agréable, le site est conforme XHTML 1.0 Strict et repose masivement sur les CSS et une sémantique correcte, ce qui lui permet probablement de s'afficher come étant le premier site Français à rejoindre le prestigieux groupe des sites majeurs passant aux standards. Bravo les gars, c'est de l'excellent boulot ! Faire passer avec succès un site de plus de 50 000 pages aux normes, c'est quand même quelque chose de grand.
  • Finalement, parce que vous avez été plusieurs à me le demander aux cours des dernières semaines, voici des informations sur la progression de la traduction de la fameuse présentation Seybold sur l'intérêt des normes dont je m'étais porté acquéreur en octobre dernier. La première phase de traduction est terminée et nous sommes en seconde relecture, ce qui signifie qu'elle tombera bientôt au public. Je dis "nous" parce que dans cette tâche, j'ai été appuyé par Adrien Leygues, qui m'a gentiment offert son aide pour mener à bien cette entreprise, compte tenu du temps limité que j'avais à y consacrer à cause de mes autres activités. Suffit maintenant de terminer cette dernière relecture, de faire approuver le tout par l'auteur, Bill Merikallio et l'affaire sera dans le sac. Prévisions ? Début 2004, donc très prochainement. Demeurez à l'écoute pour plus de détails à ce sujet.

En faisant une petite rétrospective de l'année 2003, je crois que nous avons assisté en direct à une très belle évolution du medium vers une ouverture à la standardisation et aux normes. La blogosphère francophone a littéralement explosé sous la création de nouveaux carnets voués à la promotion des standards, ce qui est représentatif d'un engouement certain qui gagne l'industrie. Alors qu'à pareille date l'année dernière, je pouvais compter sur à peine deux mains le nombre de sites voués à cette thématique, je réalise aujourd'hui que ce nombre à presque quadruplé, seulement dans les sites que je consulte régulièrement. C'est vraiment extraordinaire. On sent la force du mouvement en place et c'est très stimulant.

On en doit très certainement une bonne partie à l'excellentissime DotClear d'Olivier Meunier, qui a ouvert la porte des weblogs à plusieurs esprits. Verrons-nous ce nombre exploser plus encore en 2004 ? C'est tout le malheur que je nous souhaite. Ça et perdre quelques kilos en trop. Au moins pour moi, si pas pour vous. ;)

Denis Boudreau | 2003.12.31 @ 08:56

Alors, qu'en pensez-vous ?

Voici ce que vous aviez à en dire... vos impressions, recueillies à vif.

2003.12.31 @ 18:17 par Olivier

Eyrolles est croche sur Safari, qui est pourtant réputé respecter les standards. Donc, on ne peut se permettre de dire 'je code standard, j'ai pas à tester partout'. (Un des problèmes est que tous les browses standard ne respectent pas les mêmes standards, certains en respectent certains, d'autres en respectent d'autres. Mais ce qu'ils respectent, ils le respectent bien.)

Haut retour au début de la page

2004.01.01 @ 15:44 par Nicolas

Je tiens à remercier encore une fois Olivier pour cet outils qu'est Dotclear. Simple à installer, simple pour bloguer. En plus, on m'a dit qu'il avait réalisé un site commercial qui utilise les standards XHTML/css. Vraiment la pugnacité paye! Bel exemple à suivre.
Bon pour les kilos de trop malheureusement les standards n'y pourront rien :-), gageons seulement qu'ils puissent apporter des possibilités suplémentaires pour les handicapés. cela semble tellement naturel avec les standards...

Haut retour au début de la page

Les commentaires et trackbacks sont désormais fermés. Pour toute remarque, vous pouvez toujours nous contacter.

Pisteur (Trackback)