<C²: webløg />

Courriel - email address

Avatar Denis

lundi 07 avril 2003
par Denis Boudreau

A List Apart : un peu de nostalgie

Je sais pas pour vous, mais moi, le silence de plus en plus prolongé du site A List Apart commence sérieusement à me peser sur l'humeur. Je trouve ça vachement dommage qu'une référence comme celle-là se laisse aller à la dérive, sans porter plus d'égards que cela aux millions de fidèles lecteurs qui attendent avidement la suite. À mon sens la meilleure source anglophone sur Internet d'articles originaux de conception Web, le magazine de Zeldman a depuis longtemps fait ses preuves à tous les niveaux. De constater un si navrant mutisme me désole. Peut-être est-il temps de quitter nos chaises de spectateurs passifs et d'endosser la casquette de rédacteur... Si A List Apart est inactif, c'est peut-être parce que son maître est occupé à donner des conférences partout dans le monde (qui l'en blâmerait), mais peut-être est-ce aussi parce que de nos jours, les articles se font plus rares.

Quoi qu'il en soit, encore une fois, cela nous permet d'aller fouiller dans les archives et de ressortir une pièce de résistance datant de février 2001 intitulée "To Hell with Bad Browsers", signée de la griffe de Jeffrey lui-même. Cet article précurseur expliquait à l'époque à un public incrédule et à peine réceptif les choix idéologiques qui avaient poussé Zeldman à recoder A List Apart pour être conforme aux standards Web issus du consortium W3, en expliquant les raisons qui l'avaient incité à entreprendre un tel exercice. Conjointement avec l'initiative de mise à jour des navigateurs (rappelez-vous cette page) qui avait été lancée par le WaSP, cet article dressait les grandes lignes d'un mouvement qui allait bientôt mobiliser de nombreux développeurs, dont votre humble serviteur et sa bande de joyeux lurons...

Une page était tournée et on l'ignorait encore. Le Web était prêt pour une révolution. Heureusement, certains visionnaires furent assez éveillés pour nous permettre d'entrevoir le futur, un avenir où tous les fureteurs seraient égaux, et où tous les utilisateurs pourraient revendiquer le droit à un plein accès à l'information. Bien que ce jour ne soit pas encore arrivé, il est tout de même plus proche que jamais. Je ne crois pas me tromper en affirmant que l'article que je vous propose de (re)lire aujourd'hui repose à la source de ce changement philosophique radical. Car il faut quand même reconnaître qu'en seulement deux ans, la situation du Web a considérablement évoluée.

Loins derrière nous sont dorénavant les sombres années de la guerre des navigateurs et du viol du HTML par les extensions propriétaires. Bien sûr, de nombreux agresseurs sévissent encore dans l'ombre, mais sous la lumière des réverbères, les rues qui sillonnent le Web sont de plus en plus propres. Toute cette évolution, c'est à des articles comme "To Hell with Bad Browsers" que nous la devons.

Si vous n'avez pas envie de vous farcir ce texte dans la langue de Shakespeare, sachez qu'il est également disponible sous les presses de l'incontournable Pompage sous le titre "Envoyons paître les mauvais navigateurs". Un article incontournable s'il en est un. La première pierre d'une cathédrale.

Denis Boudreau | 2003.04.07 @ 22:56

Alors, qu'en pensez-vous ?

Voici ce que vous aviez à en dire... vos impressions, recueillies à vif.

Ce carnet n'a pas encore été commenté. Avez-vous envie de briser la glace ?

Les commentaires et trackbacks sont désormais fermés. Pour toute remarque, vous pouvez toujours nous contacter.

Pisteur (Trackback)