<C²: webløg />

Courriel - email address

Avatar Denis

mercredi 09 avril 2003
par Denis Boudreau

OpenWeb : frames et accessibilité

Enfin, j'ai finalement trouvé le temps de débuter la rédaction de mon prochain article pour le compte d'OpenWeb, qui traitera de l'utilisation des cadres (frames) en rapport avec les principes d'accessibilité. Les cadres, suscitant depuis toujours une controverse féroce chez les développeurs Web, perdent encore des plumes dernièrement avec la montée heureuse de l'importance des notions d'accessibilité auxquelles ils portent sérieusement entrave. Suite à de nombreux débats avec des collègues sur l'intérêt d'y avoir recours sur certains projets, j'ai décidé d'attaquer le sujet une fois pour toutes, et de relater l'ensemble de ma réflexion dans un article qui devrait s'appeler "Pour en finir avec les cadres". D'emblée, je vous annonce déjà mes couleurs. Je les déteste avec une passion peu commune et ce, depuis des années. C'est ce qu'un projet de 850 000$ construit autour de quatre framesets imbriqués vous fera comme effet. Ça marque son développeur de manière aussi définitive que négative...

Ainsi donc, pour m'aider à mettre un peu de clarté dans mes pensées, voici une petite liste de raisons pour lesquellles les cadres devraient être bannis de votre existence, au même titre que l'élément <blink> et tous les albums de Helmut Lotti, dont le site officiel fait usage de cadres en passant :

  1. Dénaturation radicale de l'URL : le plus grand paradoxe des cadres, c'est qu'ils empêchent l'identification d'un document par son identifiant unique; son adresse Web.
  2. Impossibilité d'ajouter aux favoris : puisqu'une page contenue dans un cadre est représentée par l'URL de son parent, une page spécifique devient impossible à mettre en signet par elle-même et pour elle-même.
  3. Déficience due aux engins de recherche : une page indexée par une engin de recherche qui sort au grand jour lors d'un requête est souvent décontextualisée, ce qui lui retire généralement toutes formes de pertinence ou de signification.
  4. Impression imprécise : l'utilisation des cadres rend difficile l'impression des pages de contenu puisque le navigateur interprète souvent la commande d'impression de manière erronée en fonction de l'endroit sur lequel se trouve le focus.
  5. Séparation nette entre structure et contenu : contrairement à la pensée populaire, les cadres ne réduisent pas la duplication de fichiers; dans la plupart des cas, ils causent en fait une surabondance de cette indésirable duplication.
  6. Utilisabilité conceptuelle : l'apparition de multiples barres de défilement dans une même page a pour effet de créer une confusion chez l'utilisateur qui, du coup, ne sait plus où donner de la souris.
  7. Temps de téléchargement : il est faux de croire que l'utilisation de cadres réduit les temps d'affichage. La réelle solution consiste à utiliser la mémoire cache du navigateur avec les CSS et une technologie comme php pour inclure des documents récurrents.
  8. Violation des droits de propriété intellectuelle : l'usage des cadres permet au développeur malicieux de faire afficher dans son site une information existant sur un autre site et de se l'approprier, contrevenant ainsi aux droits du propriétaire de l'information.
  9. Maintenance cauchemardesque : la quantité de problèmes d'utilisabilité causés par les cadres incite souvent les développpeurs à recourir à JavaScript pour régler ces failles, causant par le fait même plus de problèmes d'accessibilité et une maintenance plus laborieuse.
  10. Vivre sur du temps emprunté : abandonnés dans les versions strictes de HTML et XHTML, les cadres n'ont pas leur place dans les futures normes du Web conformes à XML. Un site utilisant des cadres ne passera pas l'inspection sous un Doctype Strict ou XML.

Outre les problèmes d'utilisabilité présentés ici, les cadres causent également des problèmes d'accessibilité sérieux aux utilisateurs de technologies de navigation alternatives. Vous voulez savoir lesquels ou obtenir plus d'information sur les points énumérés précédemment? Restez branchés sur OpenWeb et vous le saurez bientôt!

Denis Boudreau | 2003.04.09 @ 23:32

Alors, qu'en pensez-vous ?

Voici ce que vous aviez à en dire... vos impressions, recueillies à vif.

Ce carnet n'a pas encore été commenté. Avez-vous envie de briser la glace ?

Les commentaires et trackbacks sont désormais fermés. Pour toute remarque, vous pouvez toujours nous contacter.

Pisteur (Trackback)