<C²: webløg />

Courriel - email address

Avatar Denis

vendredi 19 septembre 2003
par Denis Boudreau

S'extirper de l'étroitesse de nos vues

Les enjeux "vitaux" entourant une efficace promotion des normes ouvertes du Web se redéfinissent sans cesse. À force d'en parler quotidiennement et de lire sur le sujet tous les jours, on ne peut empêcher l'esprit de se construire un schème de références et d'en affiner par le fait même notre vision à court, moyen et long terme. Si la promotion des normes à travers la culture des développeurs Web va bon train (on n'a qu'à regarder la recrudescence d'abonnements aux listes comme Pompeurs pour réaliser que le mouvement prend de l'essor), on peut dire qu'au niveau de la libre entreprise, c'est plutôt le calme plat. Certains vous diront que ça avance lentement mais sûrement. Toutefois, l'homme d'action que je suis a tendance à trouver que le marché n'évolue pas très rapidement, que les décideurs sont plutôt lents à comprendre quels sont leurs réels intérêts.

Bien sûr, nous faisons des actions concrètes pour sensibiliser le marché. Des sites comme OpenWeb (ais-je encore besoin de le mentionner ?) font un excellent travail de vulgarisation des normes et de leurs enjeux auprès des décideurs en entreprises. Mais si la qualité y est reconnue, la faible fréquence des mises à jour l'est tout autant. Remarquez, ce n'est pas la faute de personne. Nous sommes tous des bénévoles dévoués qui, pour le meilleur et pour le pire, ont aussi plusieurs autres chats à fouetter. Il reste encore beaucoup de conscientisation à faire au sein même de notre communauté (oui, oui, c'est à vous que je m'adresse ;) pour faire comprendre aux développeurs qu'OpenWeb, c'est une plateforme collaborative qui attend avec impatience que vous vous y impliquiez commes contributeurs. Vous avez des expériences à partager ? Des choses à dire ? Des opinions à émettre ? Des connaissances à diffuser ? N'attendez plus et lancez-moi cette application de traitement de texte ! Votre OpenWeb n'en sera que plus régulier. Veillez simplement à nous fournir du .rtf, pas du .doc ; c'est plus poli. ;)

Mais si cette aparthée n'est pas l'essentiel de mon propos d'aujourd'hui, elle n'y est pas étrangère non plus. Je suis, en tant qu'individu œuvrant dans une corporation incontournable de l'industrie des TI ou NTIC internationales, très intéressé par les aspects de stratégies des communications, domaine imminemment important auquel le Web ne peut échapper. Parmi ces réflexions stratégiques vient inévitablement la recherche de l'optimisation des produits, de l'accroissement de la productivité et de la réduction des coûts associés au développement des projets.

Si ce discours purement mercantile n'est guère sexy pour vous et moi, fidèles lecteurs de CYBERcodeur, il l'est bigrement pour nos patrons et les patrons de nos patrons qui auraient tout intérêt à l'écouter et voir à le faire appliquer au sein de leurs entreprises respectives. En tant que développeurs Web amateurs (et je dis cela dans le sens le plus pur du terme, c'est-à-dire que vous ne gagnez pas votre vie comme développeurs professionels), que vous réalisiez tous vos sites conformes et accessibles me réjouit, mais ne me fait pas hurler de joie. Ce n'est pas dire que votre travail n'est pas important; il l'est beaucoup. L'innovation viendra toujours de gens comme vous, c'est bien connu. Mais le génie de s'en approprier le mérite et de révolutionner le marché reviendra toujours aux entreprises disposant d'assez de vision pour comprendre avant les autres les intérêts et avantages qui s'y trouvent.

De notre part, il importe d'arrêter une fois pour toutes de se complaire comme des petits enfants gâtés dans ce que nous connaissons bien et de risquer de sortir de nos tanières pour rencontrer la vraie vie qui sévit, là, dehors. Les discours élitistes des plus intégristes d'entre nous ne mènent à rien, si ce n'est de nous faire mauvaise presse et de nous associer aux mouvements radicaux et intolérants les plus condamnables de notre société. Il est d'ailleurs probable que lorsque les purs er durs du logiciel libre comprendront cela, il y aura moins de gens réfractaires à ce mouvement et plus de gens disposés à les écouter. J'en ai rencontré de ces mordus du libre, si obnubilés par leurs persécutions anti-MicroSoftistes qu'ils n'y voyaient plus clair. Voulons-nous vraiment être associés à cela ?

Notre mission est de sensibiliser constructivement le marché, pas de lui tapper sur la tête jusqu'à ce que la mâchoire lui pende déglinguée entre les orteils. Cela veut dire qu'il faut arrêter de gueuler contre le site qui n'est pas tout à fait pur au niveau sémantique lorsque celui-ci vient de passer à la conformité (qu'elle soit réalisée à 100% ou non). Cela signifie qu'il faille applaudir l'amélioration et encourager le marché à poursuivre dans cette voie, à reconnaître leurs efforts, tout en les aidant à faire un autre bout de chemin supplémentaire. Elie Sloïm résumait très bien ce propos plus tôt aujourd'hui sur la liste de Pompeurs, parlant du site de sa société qui vient de faire l'effort tout à fait volontaire de bien redéfinir sa présence en ligne, en appliquant les normes du W3C :

Le site n'est probablement pas absolument orthodoxe au moins du point de vue de la sémantique, alors soyez indulgents : l'informatique n'est pas notre métier, et nous ne sommes pas développeurs. [...] Nous espérons également que de votre côté, vous saurez rappeler à l'occasion que le bon fonctionnement d'un service en ligne ne se limite pas à la stricte orthodoxie du code et au strict respect des standards, mais aussi à bien d'autres aspects, tout aussi complexes et vitaux.

Les avantages des standards pour l'entreprise privée sont nombreux : Jeffrey Veen vient encore d'en faire la démonstration cette semaine. Mais est-ce que nous sommes assez matures et responsables en terme de communauté pour bien faire ressortir le message ? Disposons-nous des bons argumentaires, du bon discours, de la bonne approche, de la bonne attitude et surtout, de la bonne vision pour interpeller le monde corporatif et l'inciter à emboiter le pas ? Je pense que non, pas encore. Il y a encore beaucoup de choses à faire, de réflexions à tenir, de documents à rédiger, mais nous sommes sur la bonne voie. Vous avez votre mot à dire dans tout ça, votre rôle à jouer -- vous pouvez insérer votre petite musique patriotique ici -- ; emparez-vous de votre OpenWeb et aidez-nous à développer ce filon, pour finalement permettre au Web d'atteindre un jour son plein potentiel.

Denis Boudreau | 2003.09.19 @ 15:27

Alors, qu'en pensez-vous ?

Voici ce que vous aviez à en dire... vos impressions, recueillies à vif.

2003.09.20 @ 12:53 par visiteur

très bon papier. Félicitation.

Haut retour au début de la page

Les commentaires et trackbacks sont désormais fermés. Pour toute remarque, vous pouvez toujours nous contacter.

Pisteur (Trackback)