<C²: webløg />

Courriel - email address

Avatar Denis

mercredi 16 avril 2003
par Denis Boudreau

Si on mesure un artisan à ses outils...

... nous risquons d'obtenir de très beaux projets, c'est certain! Dans les derniers jours, deux outils fantastiques ont vu le jour sur le Web, tous deux orientés à aider les développeurs dans la poursuite de la conformité aux standards. Le premier, développé par le Consortium W3, le LogValidator, est un outil d'analyse de log de serveurs Web, capable de repérer les documents les plus populaires, basés sur des critères particuliers. Utilisé principalement afin d'identifier les documents qui pourraient ne pas être conformes aux normes des différents validateurs, cet outil modulaire pourrait très bien servir à une foule d'autres tâches. En tant que projet open source, il y a fort à parier que nous verrons dans les prochaines semaines de nombreuses variantes (modules) émerger à gauche et à droite pour venir en bonifier l'offre. Pour le moment, il me semble que l'aspect le plus intéressant de cet outil est d'aider le développeur à identifier rapidement les pages les plus fréquentées sur un site afin de les traiter prioritairement, si besoin est. Bref, un outil à télécharger, à essayer et à adopter.

Ensuite, c'est du côté du WaSP qu'il faut se tourner pour découvrir un deuxième outil tout aussi intéressant, bien que voué à une utilisation tout à fait différente : le pnh toolbar, conçu pour les navigateurs Mozilla et Netscape. Développée par Chris Casciano du Web Standards Project, cette barre d'outils permet aux développeurs d'avoir accès à une foule de fonctionnalités pratiques et rapidement indispensables, comme la possibilité de désactiver les feuilles de style sur un document Web, appliquer des bordures sur des tableaux HTML pour voir la structure d'une page, désactiver les images et même afficher les témons (cookies) et les détails cachés relatifs aux formulaires, modifier les tailles de fenêtres et j'en passe... sans oublier de mentionner bien sûr un accès direct et rapide vers les différents validateurs et les normes du Consortium... Dans le genre, mais en pas mal moins efficace, nos petits copains utilisateurs de MSIE avaient depuis longtemps accès à IE Booster, mais comparer les deux applications est impossible. Le pnh toolbar, c'est du jamais vu!

Denis Boudreau | 2003.04.16 @ 17:39

Alors, qu'en pensez-vous ?

Voici ce que vous aviez à en dire... vos impressions, recueillies à vif.

2003.07.17 @ 20:48 par Jerotito

Bonjour.

Je découvre avec *plaisir* les joies de la barre d'outils PNH. Signalons (est-ce dû à mon Moz 1.3.1 FR ?!?) une petite expérience faite sur la présente page (à partir du style Classique I).

> menu Layout Tools > choix Disable Styles (coché)
la page passe en style CYBERcodeur à Poil ;

> menu Layout Tools > choix Disable Styles (dé-coché)
la page ne revient pas en style Classique I, mais passe en Zelmanique II, avec une aberration graphique autour du formulaire Atomz. Je ne parviens *ensuite* qu'à faire le va-et-vient entre 'Z II' et 'C à P'

La page ne consent à revenir au *vrai* style Classique I que via le recours au 'changeurStyle'.

J'ai un « problème » similaire avec les pages d'Openweb, en faisant les mêmes manipulations à partir du style Normal, (je ne parviens *ensuite* qu'à faire le va-et-vient entre 'sans habillage' et 'fond noir gros caractères' avec une aberration de blocs dans ce dernier style), problème qui se résoud de la même manière.

Pas de « problème » en revanche avec les pages qui ne disposent pas de changeur de styles.


Bizarre. Où est le bogue ? Moz ? PNH ? Conflit des deux ?

Les changeurs de style ne paraissent pas devoir être mis en cause, ils ne sont pas codés de la même manière chez CyberCodeur et chez OpenWeb...

Haut retour au début de la page

2003.07.18 @ 06:41 par Bleizig

S@lut Jerotito,

En effet, je viens d'essayer et c'est assez mystique ;-)

Le code xhtml retourne la premiere fois (avec la feuille default.css) est celui qui reste tout de long puisque utiliser le changeur de style de la barre PNH ne va pas chercher a acceder le serveur ... je mets donc entierement hors de cause le php comme toi (ouf, sauve !).

Maintenant j'aimerais reussir a comprendre comment une image utilisee sur une autre feuille de style (Tristanesque) a pu atterir sur la feuille Zeldmanique.

Il ne faut pas perdre de vue que toutes ces barres d'outils sont des projets en developpement et sont loin d'etre des produits finis ... ca n'est donc pas etonnant (et on peut difficilement le leur reprocher) que ca plante une fois ou deux.

Une autre toolbar que je te recommanderais aussi c'est la Web developer toolbar:
http://chrispederick.myac...

Elle est vraiment tres pratique (le resize est plus pratique avec les tailles standard), plus jolie aussi ;-)

Sur ce, bon surf

- Fabien ;-)
(bleizig)

Haut retour au début de la page

2003.07.18 @ 06:55 par CYBERcodeur

Hum... j'arrive aux mêmes conclusions que Bleizig quant à la non-culpabilité du PHP dans cette affaire... Ceci dit, l'expérience est bigrement suprenante. En fait, c'est plus qu'une simple image qui vient se glisser où elle n'a pas lieu d'être (et pourquoi elle plus qu'une autre ?), c'est toute la définition de la CSS qui vient se coucher par-dessus la Zeldmanique II... en regardant bien, on y remarque des éléments des trois modèles de CSS différents...

J'aurais tendance à mettre le blâme également sur l'outil en question puisque l'appel au serveur nécéssaire pour afficher une nouvelle CSS ne se fait pas par la toolbar. Puisque dans ma page il y a 6 feuilles de style alternatives, soit deux par design, il m'apparaît de ce fait 'normal' (ou du moins compréhensible) que la toolbar, ayant lu 7 feuille de style au total (incluant la toute nue) pour le media screen réapplique tout ce qu'elle a en cache au moment de réactiver les styles.

Cela expliquerait pourquoi on tombe en Zeldmanique II (la dernière déclarée dans le head comme alternative stylesheet), et que des éléments soient hérités des feuilles de style précédentes si ces définitions ne figurent pas dans la Zeldmanique (ce qui est effectivement le cas).

Vu sous cet angle, la raison d'un tel comportement devient beaucoup plus claire... il n'y a qu'à souhaiter que le pnh toolbar règlera ce petit accroc dans un avenir plus ou moins rapproché. Ceci étant dit, c'est un bug bien mineur que je leur excuse sans peine... d'autant plus qu'un viril coup de styleswitcher a tôt fait de tout remettre en place. :)

Haut retour au début de la page

Les commentaires et trackbacks sont désormais fermés. Pour toute remarque, vous pouvez toujours nous contacter.

Pisteur (Trackback)