<C²: webløg />

Courriel - email address

Avatar Denis

dimanche 27 juillet 2003
par Denis Boudreau

Entretenir le meilleur navigateur

Patrick Tanguay, frère montréalais que je découvrais avec plaisir cette semaine, entreprenait dans le gros de la crise suite aux annonces de MicroSoft en juin d'y aller de suggestions simples et efficaces pour favoriser l'intégration des alternatives comme Mozilla dans les habitudes des utilisateurs prisonniers à leur insu du joug MicroSoftiste. Suite à un compte-rendu de la situation du moment (qui a continuer d'évoluer -- pour ne pas dire dégénérer -- dans les dernières semaines jusqu'à l'annonce de le mort de Netscape), Patrick exprimait ses idées sur certaines pistes qui pouvaient être envisagées par le mouvement Mozilla pour pénétrer efficacement le marché du navigateur Web et offrir un saine compétition à MSIE, favorisant ainsi l'avancement technologique.

En résumé, ses propositions allaient comme suit :

  • Faciliter la transition en douceur de l'utilisateur novice vers une alternative plus performante en lui permettant de comparer progressivement les choix qui s'offrent à lui, en permettant entre autre chose, l'utilisation des listes de favoris de MSIE sous les deux environnements ; et
  • Permettre au navigateur Mozilla/Firebird d'être intégré préalablement aux nouveaux systèmes d'exploitation en convaincant les IBM, Dell et autres HP de ce monde de les inclure d'office dans les configurations des nouvelles machines, un peu comme ils le faisaient à la glorieuse époque des premières heures de Netscape.

Dans l'absolu, cela peut sembler difficilement réalisable, mais dans les faits, c'est tout à fait possible maintenant que MicroSoft n'est plus en mesure d'inciter les fabricants à privilégier déloyalement ses produits. Surtout qu'avec la création de la nouvelle équipe de mise en marché du marketing public de Mozilla, des actions sont présentement en branle pour permettre une percée phénoménale du produit sur nos ordinateurs. Au train où vont les choses, il ne serait pas surprenant de voir le paysage changer très rapidement. Mozilla a le champ libre pour faire tout ce dont il peut rêver, sachant pertinemment bien que MSIE ne connaîtra plus aucune inovation avant la sortie de Longhorn 2005. Non seulement la voie est libre, mais en plus, les limites de vitesses ont été abolies. Rien n'empêche le projet de filer comme le vent et de prendre toute la place qu'il peut parvenir à prendre chez l'utilisateur final. L'opportunité n'a jamais été aussi forte de sérieusement porter entrave au monopole de MSIE et de ramener un peu de cette saine compétition dans l'univers des navigateurs Web...

Cependant, à mon sens, le débat est rendu un peu plus loin aujourd'hui et cela pourrait peut-être finir par devenir inquiétant. Personnellement, je ne suis pas angoissé du tout pour l'avenir de Mozilla/Firebird -- à l'intérieur du paradigme que l'on connait, il demeurera probablement toujours un meilleur produit parce que même s'il ne jouit pas de l'enveloppe budgétaire d'un MSIE, il peut compter sur la synergie et le dévouement de milliers de fidèles supporteurs à travers le monde. Par contre, j'ai tendance à vouloir prendre un peu de recul lorsque je pense au temps nécéssaire avant que Mozilla ne retienne suffisamment l'attention qu'il mérite aux yeux du grand public. Si cette nouvelle application destinée à naviguer sur le Web, prévue à être intégrée dans LongHorn 2005 redéfinit réellement l'expérience de navigation au-delà d'un certain point, il est possible que l'action de naviguer le Web, telle que nous la connaissons devienne soudainement beaucoup moins attrayante. Nous pouvons faire confiance à MicroSoft pour avoir de sacré bonnes raisons d'avoir officiellement abandonné un produit vedette qui leur assurait main-mise sur le tout Internet.

Il m'apparaît très clair qu'une révolution se prépare dans les fondements de l'univers du navigateur Web. Est-ce que cet éventuel super MSIE parviendra à transcender le modèle actuel et nous ouvrir l'esprit sur autre chose? Est-ce que cet autre chose prendra en considération le respect des normes ? Est-ce que la meilleure des innovations chez Mozilla, Opera ou Safari sera en mesure de compétitionner avec les surprises que MicroSoft nous réserve ? Comment prévoir les enjeux de la prochaine vague de navigateurs, qui sera définitivement redéfinie à la sortie de LongHorn ? Espérons simplement que pour la saine évolution du médium et de son exploitation, les compétiteurs directs de MicroSoft aura vent de ce qui se prépare, afin de demeurer dans le coup et de ne pas se retrouver du jour au lendemain avec un navigateur incroyablement performant qui devient tout de même caduque parce que l'utilisateur a dorénavant l'opportunité de naviguer autrement.

Malgré tout le mal que je puisse en dire par moment, il faudra reconnaître le génie de MicroSoft si l'on se rend compte dans une quarantaine de mois qu'ils ont effectivement remporté leur pari de faire migrer l'utilisateur vers un Web payant. Mais jusqu'à ce qu'ils nous prouvent en faute, il faut continuer à se serrer les coudes et travailler à développer l'application la plus révolutionnaire possible, dans les limites de notre vision et qui parvient à se transcender continuellement par elle-même.

Denis Boudreau | 2003.07.27 @ 10:09

Alors, qu'en pensez-vous ?

Voici ce que vous aviez à en dire... vos impressions, recueillies à vif.

2003.07.28 @ 09:42 par Olivier

Pas d'inquiétude pour le respect des standards. Je suis presque sûr que ce sera 100% standard XML. XML est tellement flexible. Mais attention, standard n'implique pas interopérabilité, contrairement à ce qu'on lit ici et là (exemple de code binaire dans un fichier XML). Je pense que les standards ne sont plus un enjeu. Même Microsoft va utiliser des formats standards pour ses documents Office.

Haut retour au début de la page

2003.07.29 @ 12:21 par CYBERcodeur

Je suis tout à fait d'accord avec toi pour ce qui est de prévoir que la flexibilité de XML permettrait facilement à MicroSoft de pencher du 'bon bord' avec sa prochaine innovation. Mais bon, entre autre chose, quelle portion du tout LongHorn sera géré par .Net ? Pas très ouvert, tu en conviendras peut-être. Je parierais pas un vieux deux sur la diffusion de son code source.

Cependant, il y a toute une différence entre standard MicroSoft et standard ouvert. MicroSoft a toujours fait standard (selon ses objectifs mercantiles et politiques internes), c'est pas tant ça le problème que le fait que leurs standards ne sont apliqués / applicables que par eux, au détriment de l'interopérabilité qui autrement, serait tout à fait réalisable... :\\

Haut retour au début de la page

Les commentaires et trackbacks sont désormais fermés. Pour toute remarque, vous pouvez toujours nous contacter.

Pisteur (Trackback)