<C²: webløg />

Courriel - email address

Avatar Denis

mercredi 16 juillet 2003
par Denis Boudreau

Netscape, 1994-2003

Netscape est mort, vive la Mozilla Foundation !

La nouvelle a fait le tour du Web comme une traînée de poudre hier, et les hypothèses continuent de se multiplier aujourd'hui, alors que tout le monde y va de ses prédictions quant à l'avenir qui est réservé au projet Mozilla. Je ne répèterai pas tout ce qui a déjà été dit ailleurs (quel drame d'être décallé de la France de plus de six heures), mais je voudrais toutefois attirer votre attention sur un fait que tout le monde semble avoir omis depuis la tragique annonce. Il est clair qu'avec les déploiements technologiques qui ont accompagné le projet Mozilla et particulièrement le penchant Firebird depuis quelques mois, la suite Netscape comme navigateur Web n'avait plus tellement sa place et commençait sérieusement à revêtre de moins en moins d'intérêt. Même si les décideurs et autres chargés de projets en agence continueront de vendre des contrats de sites Web supportant ce navigateur pour quelques années encore, il est maintenant clair que Mozilla prend tranquillement la place de Netscape dans le cœur des internautes, tout en réussissant un exploit que le navigateur Netscape n'était plus en mesure de réaliser : grignoter des parts de marché de l'imposant MSIE, qui lui aussi n'existe plus en tant que tel (sur papier du moins) depuis que MicroSoft a annoncé sa décision de ne plus supporter le développement de son navigateur en version "standalone".

Si Netscape risque peu d'être regretté, il en va tout autrement de l'équipe d'évangélistes qui tourbillonait autour de Netscape, en commençant par Tristan Nitot, Daniel Glazman et Eric Meyer qui ont abattu un travail monstre dans les deux-trois dernières années pour faire avancer la cause des normes Web, avec des projets personnels, des représentations très fortes sur tous les plans et des projets communs comme le très excellent DevEdge, qui risque fort de s'empoussiérer dans les mois à venir... À mon sens, voilà la véritable perte que notre mouvement essuie aujourd'hui, celui d'un démantèlement du noyau le plus sigificatif que les standards Web possédaient mis à part le WaSP. Je sais bien que personnellement, je ne serais pas le développeur que je suis aujourd'hui s'il n'en fut été de figures comme Tristan et son Standblog, ainsi que tous ceux qui ont contribué de près ou de loin à leur permettre de travailler librement à la promotion des normes, peu importe que cette promotion eut été une astuce dissimulée pour tenter de rapatrier des fidèles à Netscape Communications suite à l'engoûement causé par le Web Standards Project.

Pour faire un tour complet de l'actualité sur la mort de Netscape et de la naissance du Mozilla Foundation :

  • WaSP : Sorting it Out
  • Zeldman : AOL Kills Netscape
  • Glazman : R.I.P.
  • Meyer : Standing At a Crossroads
  • Nitot : Création de la Mozilla Foundation
  • Mozillazine : AOL Cuts Remaining Mozilla Hackers
  • Dubost : Netscape, fin d'une époque
  • C|Net News : AOL lays off Netscape developers

N'empêche, ça commence à faire sérieusement bizarre de penser que les deux géants dans l'univers des navigateurs sont, d'une manière ou d'une autre, cliniquement morts... pour tous ceux d'entre nous qui avons vécu l'enfer des années 90 où les deux colosses s'entre-déchiraient sans pitié, considérer que le Web de demain pourrait faire sans l'un ni l'autre dans leur forme actuelle est plutôt dérangeant. Comme le disait si bien Glazman : "Time to move on, nothing to see here" ...

Je vous laisse avec les paroles de Karl, toujours aussi juste :

Est-ce que la mort de Netscape signifie la mort des standards et du Web. Netscape était une entité commerciale qui appuyait le fonctionnement de son navigateur sur un projet Open Source qui s'appelle Mozilla. Le projet Mozilla existe toujours et donc votre navigateur préféré est toujours disponible, je vous encourage même à le télécharger et à l'utiliser. La fondation Mozilla vient d'être créée afin de rassembler les financements nécessaires à l'évolution du projet qui était largement financé par Netscape/AOL. AOL donnera 2 millions de dollars pour le projet.

Attention, il ne faut pas se leurrer, 2 millions de dollars US, c'est une bagatelle comparée à l'ampleur du projet. On peut espérer qu'au nombre d'entreprises qui embarquent maintenant Gecko, le moteur de rendu de Mozilla dans des produits dérivés, l'effet communauté suivra. J'espère que toutes ces entreprises maintiendront l'effort nécessaire pour faire vivre ce projet. Comme je l'ai déjà dit, c'est la preuve que les standards Web sont plus que nécessaires dans un marché où les navigateurs peuvent disparaître, l'importance de ne pas coder son site pour un navigateur particulier est très importante.

En effet, qui aurait pu prévoir il y a deux ans à peine que l'on parlerait au passé de MSIE et Netscape en juillet 2003 ? Pour le moment, j'ignore ce que cela signifie pour le French Mozilla Tech Evangelism, mais j'espère que le tout pourra demeurer sur rail comme prévu...

Denis Boudreau | 2003.07.16 @ 17:15

Alors, qu'en pensez-vous ?

Voici ce que vous aviez à en dire... vos impressions, recueillies à vif.

Ce carnet n'a pas encore été commenté. Avez-vous envie de briser la glace ?

Les commentaires et trackbacks sont désormais fermés. Pour toute remarque, vous pouvez toujours nous contacter.

Pisteur (Trackback)