<C²: webløg />

Courriel - email address

Avatar Denis

mercredi 30 avril 2003
par Denis Boudreau

S'investir dans l'accessibilité Web

Ce n'est plus un secret pour personne, l'accessibilité Web est une préoccupation importante pour moi et cette préoccupation se traduit relativement bien au travers de ce projet (du moins, je l'espère) puisque j'en fais un cheval de bataille de pair avec le support des normes elles-mêmes. Sans pour autant me considérer comme un expert en la matière, je crois humblement m'y intéresser suffisamment pour avoir une assez bonne vue d'ensemble de la problématique, ce qui fait que je suis de plus en plus à l'aise pour en discuter avec des groupes et, au besoin, offrir mon aide afin de solutionner certains problèmes. Curieusement, je suis toutefois incapable d'exprimer concrètement pourquoi ce sujet me touche tant. Ne souffrant moi-même d'aucune limitation fonctionnelle digne de ce nom et ne connaissant personnellement aucun individu lésé par les technologies, il m'est plutôt difficile de comprendre en quoi cette cause me rejoint à ce point. Il faut croire que quelque part en moi sommeille un être revendicateur qui a besoin de se porter à la défense des laissés-pour-compte. C'est d'ailleurs pour cela que je traîne toujours avec moi ma cape rouge et mes bobettes jaunes dans mon sac; on ne sait jamais quand elles peuvent servir.

Justement, aujourd'hui, je me suis engagé bien malgré moi dans une bonne discussion avec des collègues au sujet des notions d'accessibilité universelle et j'ai été étonné (pour ne pas dire consterné) de constater à quel point cette dimension effleure à peine l'esprit des gens. Pour les bien-portants et les adeptes normalement constitués, les problèmes liés aux déficiences physiques, mentales ou neurophysiologiques sont des notions abstraites et aisément dénigrées. La plupart des gens, ayant intégré le Web à leur quotidien comme d'autres ont il y a longtemps de cela, intégré la télé au leur, ne se sont jamais même arrêtés à penser que les aveugles aussi pouvaient utiliser le Web. C'est donc dire à quel point l'évangélisation peut remonter à loin parfois. Le travail d'éducation et de sensibilisation est énorme.

Il est possible que le libre et équitable droit à une information de qualité pour tous m'importe, ou peut-être que j'ai simplement besoin de faire avancer les choses. Je ne sais trop. Peut-être que je vois simplement venir le jour où je ne serai plus le jeune développeur aux yeux de lynx, mais le vieillard cataracté qui n'arrive plus à lire quoi que ce soit en bas de 20px en noir sur fond blanc... Avec la population vieillissante, il est clair que les problèmes d'accessibilité iront en croissant, à moins que de vaillantes âmes s'engagent à faire changer les méthodologies. J'aime bien à penser que je pourrais être de celles-là. Je ne pourrais supporter de savoir qu'un jour, l'accès au Web me serait coupé pour une raison d'ignorance de la part de la communauté de développeurs. En tant que seul véritable médium du peuple, le Web se doit de toujours chercher à s'améliorer.

Lorque je m'adresse à des développeurs comme ce fut le cas aujourd'hui, je les dirige souvent vers une ressource en ligne offerte par WebAIM intitulée "Introduction to Web Accessibility", qui dresse un assez bon portrait du paysage et des enjeux. C'est généralement un très bon terrain pour entreprendre le travail de sensibilisation. S'ils en redemandent, je les dirige alors vers le WAI, qui bien que de lecture plus aride, demeure la référence par excellence en la matière.

C'est pourquoi j'étais si heureux de recevoir en fin d'après-midi aujourd'hui un message de la part d'une certaine Catherine Roy, représentante de CAMO Montréal qui, intéressée par les activités de CYBERcodeur.net et W3Québec, cherchait à en savoir davantage sur les initiatives que je supporte et mène dans ces deux projets. Après avoir réussi à amener à la même table des représentants du W3C, du WaSP et du Gouvernement du Québec, j'accueillerais à bras ouvert au sein de W3Qc un organisme comme CAMO qui détient une expertise inestimable en matière d'accessibilité. Si l'union fait la force, la communication et le partage font la connaissance. Reste à savoir si une telle chose se réalisera dans les prochains mois. J'ai un excellent préssentiment à ce sujet.

Denis Boudreau | 2003.04.30 @ 23:34

Alors, qu'en pensez-vous ?

Voici ce que vous aviez à en dire... vos impressions, recueillies à vif.

Ce carnet n'a pas encore été commenté. Avez-vous envie de briser la glace ?

Les commentaires et trackbacks sont désormais fermés. Pour toute remarque, vous pouvez toujours nous contacter.

Pisteur (Trackback)