<C²: webløg />

Courriel - email address

Avatar Denis

mercredi 18 juin 2003
par Denis Boudreau

Meet-the-Makers et J-Z, part II

Tout, tout, tout, vous saurez tout sur le Zeldman : sa vie, son œuvre, ses joies, ses peines, son rapport avec Internet. Oui, tout... Voilà, tel que promis il y a quelques jours, la suite de la conversation avec Jeffrey Zeldman (dont je parle beaucoup trop ces temps-ci malgré tout le respect et l'admiration que je lui porte). Meet-the-Makers lance la seconde partie de son entrevue et comme toujours, c'est instructif et passionnant, en autant que l'homme vous intéresse et vous inspire.

Lire Zeldman, c'est un peu comme s'abreuver directement à la source du savoir ou percevoir le schème de la matrice pour ce qu'il est vraiment. Quand on sort d'une lecture de Zeldman, on a toujours l'impression de mieux comprendre le Web, d'être plus centrés sur les véritables enjeux du médium. Communs sont ceux qui comprennent bien de quoi il est question, mais bien rares sont les habiles communicateurs qui parviennent aussi bien à faire passer leurs messages et à rassembler des masses autour de leurs idéaux. Inutile donc de vous dire à quel point je respecte et j'estime cette figure emblématique du Web. Mon petit côté groupie étant ce qu'il est, cette conversation avec lui m'a beaucoup plu parce que j'ai l'impression d'encore mieux le connaître et de le cerner, dans son style et ses opinions.

Dans cette seconde partie de l'entrevue, Jeffrey aborde plusieurs sujets plus personnels et donne son opinion sur plusieurs aspects intéressants se rapportant au Web. Parmi les plus dignes de mention à mes yeux, son commentaire sur l'importance des formats ouverts, basé sur sa propre expérience :

My studio was built around an Akai 12-track, an excellent machine, but with a proprietary format. Even the tapes it used were proprietary - not standard half inch or quarter inch. A year into it, Akai changed their tape format. My master tapes became museum pieces. Then the machine broke down and I couldn't easily arrange repairs or get parts. This experience would later make me highly receptive to the advantages of common technological standards, as in Web standards. When Web production started getting fragmented, complex, and overly expensive due to lack of support for W3C and ECMA standards, I'd already been there in my previous musical life, and I knew what would happen if we could not bring change.

Dans le même ordre d'idées, et surtout en ma qualité de petit mainteneur de weblog tout ce qu'il y a de plus amateur, j'ai particulièrement aimé ce qu'il avait à répondre à la question : "Quels conseils offrez-vous aux gens qui tentent de développer avec succès un Weblog ?"...

Write about what really interests you, not about what you think people want to hear. On any personal site, Weblog or not, when people write to you in response to something you've written or to some aspect of your site's design or usability or accessibility, consider what they have to say. Don't imitate. Find your own voice and your own visual style. Stick with it. And don't waste brain cells worrying about your site's comparative popularity. It's not how many people read your stuff, it's who reads it, how deeply they connect, whether some of your ideas ring true with them, and whether some of them respond in kind. It's a two-way medium and it should be as educational for you as it is for your readers. Maybe even more educational for you. I've learned more from people who read my sites than they've learned from me.

Ceux qui sont entrés en contact avec moi au fil des mois (et plus particulièrement depuis l'implantation de la v3.0) savent à quel point il m'est important de faire un suivi méthodique sur ce que les utilisateurs de CYBERcodeur.net pensent ou ont à dire suite à l'information que je partage. Dans une entreprise comme l'évangélisation des normes, il faut savoir demeurer près des gens, les épauler, répondre à leurs questions, être disponible et surtout ouvert d'esprit et de cœur. Je suis constamment étonné de voir à quel point j'apprends de votre feedback, comment certaines phrases lancées innocemment peuvent générer les conversations les plus passionnantes. Ces quelques petits conseils prodigués par Zeldman sont emplis d'une sagesse marquée par le succès, un succès qui dure depuis maintenant neuf ans. On peut dire que le monsieur sait de quoi il parle. Dans ces moments-là moi, je me tais et j'écoute.

Finalement, parce qu'il faut bien conclure un jour, j'ai aussi été marqué par cet autre passage à propos des idées reçues à l'effet que le design de sites Web conformes, standardisés et accessibles était un gage d'ennui et de limitation artistique le plus profond. On en a déjà beaucoup parlé partout sur le Web. C'est vrai que lorsque les gens entendent les mots "standards Web", instinctivement des images négatives leurs viennent en tête... après tout, y a t-il quelque chose de plus ennuyant que le conformisme ? Pourtant dans le domaine des standards Web, rien n'est ennuyant, au contraire. Tout est empreint de défis.

There's this misunderstanding that designing with standards is about following rules. Designing with standards is a continuum and it's a creative act, not a dull filling in of the blanks. That misconception prevents some Web professionals from finding out about Web standards, like a similar misconception that accessible sites have to be ugly and look undesigned, which is utterly false but widely believed. You might as well say designing with Flash is about following rules. After all, there are rules to the way ActionScript works. The point is that none of these tools dictate how you design or limit your creativity in any way.

Alors voilà pour ce carnet, mes impressions à chaud sur l'entrevue avec Zeldman. Ais-je besoin de vous inviter à aller le lire ? Plus que de simplement y assouvir vos bas instincts de voyeurisme, vous y découvrirez un peu plus ce qui compose l'homme qui fait évoluer radicalement la façon dont on bâti aujourd'hui les sites Web de demain.

Denis Boudreau | 2003.06.18 @ 23:28

Alors, qu'en pensez-vous ?

Voici ce que vous aviez à en dire... vos impressions, recueillies à vif.

Ce carnet n'a pas encore été commenté. Avez-vous envie de briser la glace ?

Les commentaires et trackbacks sont désormais fermés. Pour toute remarque, vous pouvez toujours nous contacter.

Pisteur (Trackback)