<C²: webløg />

Courriel - email address

Avatar Denis

mardi 31 décembre 2002
par Denis Boudreau

Profitabilité et accessibilité vont de pair

Pour la majorité des entreprises qui oeuvrent dans le domaine du Web, les concepts d'accessibilité sont bien secondaires (pour ne pas dire insignifiants) par rapport à la notion de profitabilité. La sacro-sainte croisade pour le profit à tout prix est si forte que les gestionnaires rejettent souvent du revers de la main les efforts des développeurs soucieux de voir une partie des budgets attribués à l'amélioration du niveau d'accessibilité dans les sites produits.

Parlez-leur de conduire des tests d'utilisabilité ou des focus groups, ils vous répondront avec un oeil attendri par votre naïveté que c'est bien joli tout ça, mais que dans la conjoncture actuelle, les budgets ne le permettent malheureusement pas. Confiez-leurs vos tourments quant à telle ou telle pratique réduisant l'accessibilité du site pour la communauté aveugle et ils vous répondront que bien que c'est une intention des plus louangeables, il n'en demeure pas moins qu'ils représentent une minorité bien négligeable ne justifiant pas une dépense supplémentaire en temps de production. Exposez-leur vos vues et arguments à l'effet que l'accessibilité permet d'accroître la profitabilité d'un site en prévenant d'avance les mauvaises décisions coûteuses qui occasionnent d'interminables délais de débogage et ils vous répondront avec une tappe dans le dos et un sourire en coin que si vous êtes aussi bons qu'on le raconte, vous saurez être en mesure d'éviter ces mauvaises décisions de toute façon.

Sans vous en rendre compte, vous venez d'entrer sur un terrain très glissant. Tout à coup, dans l'oeil du gestionnaire, vous changez. Vous n'êtes plus seulement naïfs, mais potentiellement dévalorisés parce que incapables de tout prévoir. Et tout ça parce que vous voulez pousser plus de l'avant la qualité du produit. Notez que ce n'est pas que les gestionnaires soient insensibles à la question ou incapables de saisir l'enjeu moral derrière celle-ci : c'est simplement qu'ils doivent rencontrer des mandats clairs en terme de profitabilité et qu'ils ne peuvent se permettre de pertes injustifiables devant le patron qui lui, doit se rapporter régulièrement au conseil des actionnaires. "Money makes the world go round", comme aiment dirent nos cousins américains. Il importe donc tourner cette contrainte en avantage irréfutable - c'est-à-dire, enseigner efficacement en quoi l'accessibilité n'est pas une dépense d'argent, mais bien un investissement très payant qui peu rapporter gros.

L'article que je vous propose aujourd'hui traite justement d'arguments en faveur de l'accessibilité rendant possible l'accroissement de la profitabilité. Publié sur le site de businessWeek online, cet article vous aidera sûrement à récolter quelques arguments efficaces pour retourner les arguments budgétaires de vos gestionnaires et combler de joie les actionnaires. Les exemples des expériences conduites par les compagnies Oracle et Dell sont particuilièrement significatifs. Bonne lecture!

Denis Boudreau | 2002.12.31 @ 09:58

Alors, qu'en pensez-vous ?

Voici ce que vous aviez à en dire... vos impressions, recueillies à vif.

Ce carnet n'a pas encore été commenté. Avez-vous envie de briser la glace ?

Les commentaires et trackbacks sont désormais fermés. Pour toute remarque, vous pouvez toujours nous contacter.

Pisteur (Trackback)