<C²: webløg />

Courriel - email address

Avatar Denis

dimanche 02 février 2003
par Denis Boudreau

Nouvelle édition de Pompage

Une des lois fondamentales lorsqu'on souhaite réellement embrasser la philosophie du design Web, c'est d'abord et avant tout d'accepter le Web comme un médium en soit, et non comme une émulation dynamique du médium imprimé. C'est accepter que les deux médias ne sont pas régis par les mêmes lois, qu'ils ont leurs particularités propres. C'est accepter de renier l'obsession du "pixel perfection" pour laisser à chaque navigateur la liberté d'interpréter le code à sa façon. C'est également se conformer aux standards Web pour s'assurer autant que possible que cette interprétation se fera sans douleurs et s'éviter les mauvaises surprises lorsqu'on lance notre plus récente création dans un fureteur autre que celui que l'on préfère (quel qu'il soit).

À partir du moment où le designer accepte de ne pas traîter ses créations à vocation Web comme il traîterait ses maquettes destinées à un imprimeur, alors tout un monde de flexibilité et d'adaptabilité s'offre à lui... et c'est seulement par le biais de ces deux particularités que le Web peut réellement devenir intéressant et déployer toute son incroyable versatilité. L'article vedette traduit ce mois-ci chez Pompage fait justement état de cette réalité et nous propose une philosophie du design Web propice à donner libre cours à toute cette flexibilité. Alors sans plus attendre, courez vite lire : "Le tao du design Web", originalement publié par John Allsopp sous les presses de AlistApart et traduit pour notre petit plaisir francophone par les bons soins de l'équipe des pompeurs associés.

Denis Boudreau | 2003.02.02 @ 14:20

Alors, qu'en pensez-vous ?

Voici ce que vous aviez à en dire... vos impressions, recueillies à vif.

Ce carnet n'a pas encore été commenté. Avez-vous envie de briser la glace ?

Les commentaires et trackbacks sont désormais fermés. Pour toute remarque, vous pouvez toujours nous contacter.

Pisteur (Trackback)