<C²: webløg />

Courriel - email address

Avatar Denis

lundi 10 février 2003
par Denis Boudreau

StyleSwitching : les bonnes pratiques

Suite à mon entrée d'hier matin au sujet de mes difficultés à implanter le styleSwitching présenté chez A List Apart, j'ai reçu quelques messages de lecteurs soucieux de me donner un coup de main et je les en remercie bien bas. Comme toujours, je demeure étonné de voir à quel point les développeurs sur le Web sont généreux et prêts à donner un peu de leur temps pour vous aider en cas de pépin — ce sont de belles preuves de solidarité. Cependant, puisque la totalité des messages que j'ai reçu me propose des solutions basées sur JavaScript et non sur PHP qui est mon langage de prédilection pour CYBERcodeur, je souhaite vous entretenir aujourd'hui sur les raisons pour lesquelles je ne suis pas intéressé par une telle solution. Qui sait ? Peut-être serai-je assez éloquent pour vous convaincre, comme Laurent Denis à réussi à me convaincre moi-même en décembre dernier, de ne plus jamais y avoir recours. Pour le citer :

[...] il y a quelque-chose de pervers à s'appuyer sur un javascript pour implanter dans sa page un menu de feuilles de styles alternatives destinées à améliorer... l'accessibilité du site !

Pour définir un peu plus ce commentaire en mes propres mots, j'ajouterai que, bien avant de servir à offrir aux lecteurs de ce Weblog un choix de paramétrisation de la charte graphique, l'implantation d'un styleSwitcher cadre beaucoup plus dans l'optique d'en améliorer l'accessibilité. Bien sûr, c'est très cool et très à la mode de vous laisser choisir le cosmétique, mais si l'utilisation de telles fonctionnalités n'a d'autre but que de plaire aux préférences esthétiques, ça ne m'apparaît pas suffisant. La nature d'un tel type de fonctionnalité se doit d'abord et avant tout de remplir un rôle de soutien à la consultation du contenu.

Principalement l'objection que j'ai de plus en plus avec le JavaScript utilisé à toutes les sauces vient du fait que les gens les plus susceptibles d'avoir réellement besoin de cette fonctionnalité pour profiter du site sont plus souvent qu'autrement ceux qui ne peuvent l'utiliser parce que la technologie d'assistance avec laquelle ils consultent le Web (lecteur d'écran, navigateur texte, etc.) ne leur permet pas de traiter le JavaScript comme tel. Voici un extrait de la réponse que j'ai fait parvenir à un de ces gentils lecteurs qui me proposait une solution insatisfaisante :

Il m'importe beaucoup d'en avoir un qui est en PHP parce que je veux que le travail se fasse sur le serveur et non en mode client. La raison est simple; lorsque nous utilisons des fonctions javascript pour ce faire, la plupart des navigateurs alternatifs sont incapables de le gérer. Ça devient curieusement pervers d'offrir un feature d'accessibilité pour faciliter la lecture du site et que les principaux intéressés soient incapables de l'utiliser... en janvier, je m'en étais fait un en javascript et rapidement je me suis rendu compte des limites que cela présentait.

Voulant toujours produire sur ce site un contenu et une structure irréprochable, je l'ai rapidement enlevé, avant même de mettre la version 2.0 de CYBERcodeur en ligne si ma mémoire est bonne. Ceci étant dit, je cherche toujours à surmonter cet obstacle avec une solution purement gérée en backEnd. Si vous en connaissez une autre, n'hésitez pas à m'en faire part. :)

Denis Boudreau | 2003.02.10 @ 12:02

Alors, qu'en pensez-vous ?

Voici ce que vous aviez à en dire... vos impressions, recueillies à vif.

Ce carnet n'a pas encore été commenté. Avez-vous envie de briser la glace ?

Les commentaires et trackbacks sont désormais fermés. Pour toute remarque, vous pouvez toujours nous contacter.

Pisteur (Trackback)