<C²: webløg />

Courriel - email address

Avatar Denis

mardi 03 juin 2003
par Denis Boudreau

Organisation de la résistance

Bon voyons voir... par où commencer ?

Vous savez maintenant quelle tuile nous est tombée dessus la semaine dernière et tout l'impact que cela risque d'avoir sur la promotion des normes ouvertes du Web et surtout sur la possibilité de voir émerger une solution de rechange à l'inégal MSIE. En un mot, personne ne discute véritablement des enjeux sur la grande place, mais dans les coulisses des listes de discussion, laissez-moi vous dire qu'il s'en brasse des affaires ! Après en avoir longuement discuté avec d'autres par courriel et sur les listes de discussion comme l'excellente liste de Pompage, il semble que l'avenir ne soit pas très rose pour tout ce qui s'appelle Mozilla... du moins, dans un cadre corporatif, et tout spécialement, dans le cadre corporatif d'AOL Time Warner. La volonté du mouvement OpenSource demeure à être confirmée, mais il y a fort à parier que ceux qui y œuvrent depuis des années ne laisseront pas ce bijou tomber dans l'oubli. C'est une excellente nouvelle et personnellement, je vis de cet espoir comme d'autres vivent de celui de gagner quelques millions à la lotterie. À chacun ses perversions.

Ceci dit, le message qui ressort principalement de toute cette affaire est qu'il est temps d'organiser une forme de résistance aux monopoles de plus en plus affirmés des méga-corporations qui s'allient, s'englobent, se bouffent et copulent dans une joyeuse ambiance de consanguinité n'étant pas sans rappeler la pithoresque époque de nos ancêtres du nord du Québec. En effet, il existe depuis plus de cinq ans des mouvement plus ou moins isolés d'évangélisation et de promotion des standards, certains jouissant de plus de portée que d'autres, mais il me semble qu'il est grand temps de pousser tout ça plus de l'avant et de créer un véritable front. Comment empêcher les monopoles si même les poursuites anti-trust ont un prix ? Comment les rivaliser, avec nos maigres dollars, comment se mesurer à leurs porte-feuilles hallucinants ? En organisant des mouvements de résistance structurés, avec des objectifs précis. Vous croyez que c'est impossible ? Laissez-moi vous partager une petite leçon d'histoire :

En 1998, un groupuscule de développeurs Web, franchement fatigués de devoir coder des sites sous plusieurs versions pour satisfaires aux exigences propriétaires des MicroSoft, Netscape, Windows et autres Mac de ce monde ont décidé de s'allier et de former une coalition visant à convaincre les fabricants de navigateurs de l'importance de s'entendre et de se mettre à développer leurs produits sous toutes les plateformes en fonction d'une seule norme ouverte, telle que recommandée par le Consortium W3. Avec peu de moyens mais beaucoup d'initiatives et de stratégies, cette coalition qui s'est nommée le Web Standards Project, a fini par faire comprendre à tout le monde, que la voie de la standardisation était la seule voie pouvant permettre de bâtir le Web comme un média solide et évolutif. Avec les années, les fabricants de navigateurs et autres agents utilisateurs se sont rangés derrière les standards du W3C et aujourd'hui, tous peuvent se vanter d'avoir un produit relativement conforme. Quelques hommes et quelques femmes se sont donné les moyens de changer la face du Web.

À mon avis, il est temps de répéter l'expérience. Le WaSP a fait sa part en ouvrant plus de portes que nous nep ourrons jamais les compter. Maintenant, comme ils le souhaitent eux-mêmes, c'est aux développeurs que nous sommes de prendre le relais et de faire en sorte de voir à ce que ces méga-corporations non seulement respectent le processus de normalisation en cours, mais y prennent un rôle prépondérant. La disparition possible de Gecko et l'assimilation de MSIE dans la prochaine mouture du système d'exploitation de MicroSoft sont autant de raisons qui font en sorte que l'avenir d'un Web standardisé n'a jamais été aussi menacé.

Alors, par où commencer ? Je vous propose trois actions très simples :

  1. Tout d'abord, apprendre à se défaire de vos vieilles habitudes et abandonner progressivement MSIE. Ce n'est pas une action anti-MicroSoft, c'est une action pro-expérience utilisateur. Apprendre à utiliser Mozilla Firebird, qui lui est franchement une application supérieure, plus conforme aux normes, plus rapide, plus légère, ouverte et bonifiée de dizaines de fonctionalités dont MSIE ne pourra jamais que rêver posséder. Je sais que je me répète, mais c'est ainsi. Aussi disponible en français, ce navigateur révolutionne carrément l'expérience de navigation sur le Web et relègue l'application de MicroSoft à une époque révolue, celle où les standards commençaient à peine à émerger dans les agents utilisateurs (fin 2000).
  2. Vous inscrire à la liste de discussion des Pompeurs, qui est, à mon sens du moins, le meilleur endroit pour trouver tout le support dont vous pouvez rêver pour avancer dans la conception Web du vingt-et-unième siècle. Cette liste, peuplée des évangélistes les plus expérimentés qu'il m'ait été donné de rencontrer dans la langue de Molière, compte également de nombreux membres du W3C qui se font toujours un plaisir de diffuser leurs connaissances, leurs conseils et leur expérience. Bref, une indispensable addition à vos habitudes.
  3. Finalement, je tiens à vous dire que s'il devait exister une Bible des standards Web, un Coran des normes, un manuel de référence faisant intelligemment la vulgarisation des documents autrement techniques du W3C, ce serait le plus récent bouquin de Jeffrey Zeldman, "Designing with Web Standards". Il est disponible depuis peu, je l'ai reçu la semaine dernière et je le dévore avec un appétit sans nom. Procurez-vous le, chez Amazon ou ailleurs, mais faites-vous ce cadeau. Ce sera sérieusement le plus bel investissement que vous aurez fait de toute votre vie de développeur ou concepteur Web. Ce livre vous expliquera concrètement les pourquois, les comments et même les peut-êtres de la normalisation.

En réalisant quelques-unes des actions proposées ci-dessus, vous contribuerez plus à l'avancement d'un Web meilleur que vous ne sauriez l'imaginer. Il est maintenant de notre ressort comme constructeurs quotidiens du Web de faire en sorte de se faire entendre, non seulement pour faciliter notre travail, mais pour éliminer de notre emploi du temps déjà saturé des méthodes de travail contre-productives, astreignantes et dépassées. Faire en sorte de contribuer à déloger MSIE en essayant Mozilla Firebird, je le répète, n'est pas une action anti-Microsoft. C'est une action anti-monopole, ou pro-alternative viable. Vous inscrire chez les pompeurs, c'est vous donner les moyens d'enter en contact avec d'autres développeurs à l'esprit aussi ouvert que les normes qu'ils défendent. Et finalement, vous procurer le bouquin de Zeldman, c'est vous offrir l'opportunité de développer et affiner vos connaissances, pour vous hisser tout en haut de la chaîne alimentaire de la conception Web. Comment pourriez-vous vous refuser un tel trio d'opportunités, sachant qu'à très court terme et même ultimement, vous en sortirez grandis ?

Ce n'est qu'un début, continuons le combat... pour ne pas citer un slogan issu de mon sombre passé de syndicaliste ! :)

Denis Boudreau | 2003.06.03 @ 11:01

Alors, qu'en pensez-vous ?

Voici ce que vous aviez à en dire... vos impressions, recueillies à vif.

Ce carnet n'a pas encore été commenté. Avez-vous envie de briser la glace ?

Les commentaires et trackbacks sont désormais fermés. Pour toute remarque, vous pouvez toujours nous contacter.

Pisteur (Trackback)