<C²: webløg />

Courriel - email address

Avatar Denis

vendredi 18 mars 2005
par Denis Boudreau

Wolfowitz et la Banque mondiale

Paul Wolfowitz, un des faucons tournoyant autour de la Maison Blanche (voir à ce sujet l'excellent documentaire Le Monde selon Bush réalisé par William Karel) vient de se voir propulsé comme candidat à la présidence de la Banque mondiale par son bon ami, l'honorable George W. Bush. Inquiétant. Le spectre tentaculaire des amis du pétrole s'étend plus encore.

Je lui aurai définitivement préféré Bono, une personne véritablement touchée par les inégalités sociales, la condition du tiers-Monde et les injustices économiques, mais honnêtement, je n'aurai pas cru une seconde en ses chances. Après tout, comment les États-Unis pourraient-ils permettre la nomination d'une personne ouvertement en faveur de l'abolition de la dette des pays pauvres alors que ces mêmes pays sont des proies si faciles à exploiter...

Dans une entrevue publiée ce matin dans le quotidien Financial Times, Wolfowitz déclare qu'il oeuvrera à bâtir un consensus pour la lutte contre la pauvreté. Accusez-moi de mauvaise foi si vous voulez, mais personnellement, en lisant ces lignes, moi ce que j'entends, c'est la lutte contre les pauvres et non pas contre la pauvreté. De grâce, rassurez-moi et dites-moi que je ne suis pas le seul à flairer le risque d'un accroissement plus important encore entre les ultra riches et les hyper pauvres.

Si les amis du parti peuvent extorquer sans vergogne quelques centaines de nos millions avec le scandale des commandites et s'en tirer sans trop de problèmes, imaginez ce que peuvent faire les amis du président américain de vrais criminels quand ils se positionnent aux endroits stratégiques.

Denis Boudreau | 2005.03.18 @ 14:28

Alors, qu'en pensez-vous ?

Voici ce que vous aviez à en dire... vos impressions, recueillies à vif.

2005.03.19 @ 10:46 par Hernalsteens Cédric

Quelqu'un pourrait il préciser ce que l'on entend exactement par 'faucon' ?

:)

Haut retour au début de la page

2005.03.20 @ 10:33 par Philippe Worontzoff

'rassurez-moi et dites-moi que je ne suis pas le seul à flairer le risque d'un accroissement plus important encore entre les ultra riches et les hyper pauvres'
Rassurer ? Tu as certainement raison, mais, ce n'est pas rassurant en soi...

Haut retour au début de la page

2005.03.22 @ 03:11 par [ Leygues Adrien ]

En france, la droite (Patronnat : Medef et N. Sarkozy) propose l'abolition du Contrat à Durée Indéterminé : http://www.liberation.fr/...

et un mouvement à l'opposé en ce moment, propose la révolution le 30 Avril !!

http://a30revolution.yi.org/

Haut retour au début de la page

2005.03.22 @ 10:46 par marie

la lutte contre la pauvreté? la pauvreté de qui? parce que les pauvres, l'etat n'a en a pas grand chose à foutre, le fait que le surendettement devienne courant dans beaucoup de pays le prouve. Suivant les periodes, les banques (je pense par choix politique) acceptent systematiquement les prets pour relancer l'économie, comme ça, l'argent circule et retourne ainsi après plusieurs intermediaires dans les comptes des riches et les pauvres doivent se payer des dettes faramineuses pour que le monde puisse savoir que l'economie va bien...
Sur le même sujet , il y a la directive bolkestein faisant partie de la 'probable' constitution europeene, selon cette directive, c'est le droit du pays d'origine du prestataire de services qui s'applique et pas celui où est rendu et facturé le service. En clair, une entreprise de bâtiment letonienne pourrait par exemple venir en France proposer ses services sans autres contraintes administratives et juridiques (notamment le droit des contrats, salaire, secu..) que celles imposées par la letonie.
En gros, on va se retrouver avec des entreprises qui en france embaucheront de la main d'oeuvre des pays les plus pauvres de l'europe , qui ne sera (en toute legalite) que tres peu payée et qui donc aura un tres faible niveau de vie. Le chomage des français va donc encore augmenter, et le fossé entre les riches et les pauvres avec.
Alors, oui, tu n'es pas le seul à flairer le risque d'un accroissement plus important encore entre les ultra riches et les hyper pauvres. Mais aujourd'hui, on peu faire quelque chose, peut-être pas pour la banque mondiale, mais au moins pour l'europe dans laquelle grandissent et grandiront nos enfants, disons NON.

Haut retour au début de la page

2005.03.29 @ 19:49 par Hugo Soucy

Bonsoir,
nous vivons cette situation depuis des siècles, il n'y a pas de quoi s'étonner : Les grandes banques privée tiennent toutes les nations à la gorge à cause de l'endettement celles-ci...

Ces nobles prêteurs ont inventés un jeux où eux seuls sont gagnants.

Oubliez les concepts de gauche ou de droite, ils n'existent que pour mieux diviser. Regardez plutôt qui tire sur les ficelles invisibles du pouvoir, qui se tient en coulisse pendant que deux visions, deux idéologies,deux nations, deux races ou deux religions s'affontent ?

Qui tire avantage des guerres ? Qui consent des prêts aux deux belligérants ? Qui vend les armes ? Et qui prête encore de l'argent pour la reconstruction ?

Bono, peut-être est-il sincère dans toutes ses revendications 'charitatives' ? (et J'en doute) Cependant il n'y pourrait rien ... Il ne faut pas attendre le messie, mais chercher en nous la solution. Comme le dit ce proverbe : 'Si tu vois le Bouddha, tue-le car ce ne peut être qu'une illusion en travers de ta route.' ...

Et je terminerai avec cette citation de Albert Einstein : 'Le monde que nous avons créé est le résultat de notre niveau de réflexion, mais les problèmes qu'il engendre ne sauraient être résolus à ce même niveau.' ...

Merci ;)

ciao

Haut retour au début de la page

Les commentaires et trackbacks sont désormais fermés. Pour toute remarque, vous pouvez toujours nous contacter.

Pisteur (Trackback)