<C²: webløg />

Courriel - email address

Avatar Denis

lundi 31 janvier 2005
par Denis Boudreau

Île sans fil et Web communautaire

Michel Dumais signe ce matin un article très intéressant à propos du projet communautaire Île sans fil que je connais depuis un moment mais sur lequel je ne m'étais pas encore sérieusement penché avant aujourd'hui. Frayant dans les mêmes milieux qu'eux avec le collectif W3Québec, j'ai eu à plusieurs occasions le plaisir de croiser bon nombre de ses membres lors de journées réflexion sur le gouvernement en ligne ou lors de divers lancements.

Force m'est d'avouer que dès la première rencontre, le projet m'avait beaucoup séduit. Imaginez : offrir gratuitement, à l'ensemble des citoyens et citoyennes de Montréal, un accès Internet sans fil, en déployant autant de points d'accès qu'il n'en faut pour couvrir l'île. Voilà de quoi nourrir le petit Che en moi, que je n'arrête pas de découvrir au fil de mes collaborations avec le milieu communautaire.

Dans cet article donc, qui se veut tout à la fois une lettre ouverte au maire de Montréal, monsieur Gérard Tremblay, Michel Dumais propose que la Ville s'associe à Île sans fil pour créer le premier partenariat public-communautaire à Montréal... une idée des plus séduisantes, surtout à cette époque où les PPP (les partenariats publics-privés) ne cessent d'empoisonner nos vies.

En ce qui me concerne, l'article aura été le déclencheur que j'attendais pour devenir membre et m'impliquer en déployant un point d'accès. Il me reste encore à déterminer si ce point d'accès sera offert par mon entreprise, par W3Québec ou par moi-même en tant qu'individu, mais chose certaine, je serai à la prochaine rencontre d'Île sans fil le 9 février prochain pour concrétiser tout cela et participer, moi aussi, à l'extension de ce réseau. Voilà assez longtemps que je me dis que l'Internet devrait être accessible pour tous, il est grand temps d'arrêter d'y penser et de commencer à agir en ce sens.

Il ne reste plus qu'à savoir combien il en coûte réellement pour maintenir un point d'accès, en espérant qu'il n'y aura pas trop de surprises.

Denis Boudreau | 2005.01.31 @ 08:16

Alors, qu'en pensez-vous ?

Voici ce que vous aviez à en dire... vos impressions, recueillies à vif.

2005.01.31 @ 19:26 par Gilbert

Je suis aussi tombé sur le papier de Michel Dumais, entre les toasts et le café, ce matin. Que de choses intéressantes, prometteuses, séduisantes voire révolutionnaires... Les mots me manquent. Marxiste repentant, je risque fort de te croiser au lieu dit, le 9 février prochain. Au plaisir de s'y voir, donc.

Haut retour au début de la page

2005.01.31 @ 19:39 par DenisB.

Et bien mon cher, ce sera l'occasion de poursuivre notre conversation du 27 janvier dernier ! ;)

Haut retour au début de la page

2005.02.01 @ 00:12 par Xavier Bertschy

Pourquoi en Suisse Romande il ne s'y passe rien d'aussi interessant... j'ai l'impression que la Suisse est vraiment un trou perdu... on nous 'vends' les minutes de connexion sans fil... et encore... le reseau est nul... rares sont les points d'acces... pourtant j'habite pas dans un trou trop perdu...

Haut retour au début de la page

2005.02.01 @ 04:34 par Olivier

C'est vrai que de l'autre côté de l'atlantique les gens sont radins...
A quand le wireless partout gratuitement.
(en plus tout le monde y gagnerai!!)

Haut retour au début de la page

2005.02.02 @ 02:09 par Tizel

Wireless partout et gratuitement, il faut pas trop réver... C'est à mon avis les gens qui demandent ça qui sont radin. Ils n'ont pas idée du coût de déploiement d'une telle infrastructure, et une fois qu'elle est déployée, il faut la maintenir.

Le Wifi, c'est une technologie adaptée pour des HotSpot (pour mettre dans des Mac Do, des Hotels, couvrir des centres de congrés, et éventuellement des villes - et encore, je suis sceptique si la technologie n'est pas opérée -). Il n'est pas possible d'utiliser cette technologie pour couvrir tout un pays.

L'initiative d'Ile sans fil est interessante et mérite que l'on regarde son évolution.

Haut retour au début de la page

2005.02.02 @ 16:11 par mtl3p

Hey Denis - Mike here from IleSansFil. We've met a few times. Looking forward to seeing you at the next meeting. We certainly could use some help on the web-devel side - there is lots of interesting stuff that could be done (I know that you're coming as an observer, and not necessarily to get implicated).

Be aware that our next meeting is at cafe la petite gaul in point st. charles and not at our regular meeting place (cafe utopik).

cheers,
mike

Haut retour au début de la page

2005.02.03 @ 04:52 par DenisB.

Hey Mike, of course I remember you. Time has finally come to stop talking the walk and start walking the talk. I yet don't know how involved I will allow myself to get in ISF, but one thing for sure, I'm going to next wednesday's meeting at La Petite Gaule to open up an access point. Therefore, I'm there for more than just observe, I do want to get involved. This accesss point will either be from my office, my home or the little Café on the corner here. It'll all depend on a few words I'll have with some people before I make up my mind. Hopefully, I'll know everything I need to know in the upcoming days so by next wednesday, all this becomes crystal clear in my head. Looking forward to meeting you again as well.

Haut retour au début de la page

2005.03.05 @ 03:21 par Fred

Quelques remarque m'ont chagriné.
Si les petits 'Che' numériques en herbe y trouvent leur compte (accès communautaire au sein d'une ville ou d'un quartier + accès au web), vous pouvez être certains que le projet peut s'auto-maintenir. Chacun des points d'accès peut être maintenu par une association ou par un service public.
Selon les architectures, il est possible de faire en sorte que chaque point d'accès découvre automatiquement les autres. L'ossature de base est mise en place et chaque point vient se connecter en tant que relais. La toile se tisse ainsi seule et est en grande partie auto-maintenue.
Ensuite, chaque utilisateur aura tout intérêt à maintenir sa propre connexion d'où la maintenance de fait.
Je crois effectivement que les élus locaux doivent prendre conscience de cette nouvelle vision des communautés et en tirer les conséquences.

Haut retour au début de la page

Les commentaires et trackbacks sont désormais fermés. Pour toute remarque, vous pouvez toujours nous contacter.

Pisteur (Trackback)