<C²: webløg />

Courriel - email address

Avatar Denis

lundi 25 avril 2005
par Denis Boudreau

W3Québec et Indice Secor

Comme certains d'entre vous le savent, c'est jeudi, le 21 avril dernier que sortait le populaire Indice Secor Commerce 2005, présentant le top 25 des sites B2C au Québec, soit des sites de commerce s'adressant directement aux consommateurs. Un indice de plus en plus prisé, années après années auprès des 500 entreprises les plus en vues sur le Web d'ici et basé sur des critères de création de valeur, d'expérience utilisateur et de communicabilité.

Jusqu'à présent, j'avais toujours suivi cet événement avec un certain détachement puisque ses instigateurs ne prenaient nullement en compte certains critères d'évaluation de qualité dits " techniques " m'étant chers, comme par exemple, le respect des normes ou encore justement l'accessibilité Web. Mais pour la première fois en 2005, les gens derrière l'événement ont inclu une dimension d'évaluation de l'accessibilité des sites observés (modestement certes, mais c'est un heureux début)...

Une occasion extraordinaire que le W3Québec, fervent défenseur du concept vous vous en doutez bien, n'allait certes pas laisser passer sans au moins y jeter un petit oeil un peu plus, disons... interpellé.

Après quelques minutes à passer les sites à la moulinette, nous avons vite réalisé qu'il serait intéressant d'émettre notre propre grille d'évaluation des 25 sites primés, question de voir comment ceux-ci s'en sortaient du point de vue du respect des normes et de l'accessibilité uniquement, sans pour autant tenir compte des autres critères. Les résultats furent plutôt conformes à ce que nous nous attendions, avec quelques belles surprises pour couronner le tout. Je vous invite donc à aller consulter le communiqué de presse émis par le W3Québec ce matin en réponse à l'annonce de Secor, ainsi que les résultats de notre propre évaluation pour vous faire une idée du panorama B2C québécois.

Évidemment, vous comprendrez facilement qu'avec une telle adresse (http://w3qc.org/veille/secor/2005/), nous serons de nouveau au rendez-vous l'année prochaine pour voir si le vent souffle dans la bonne direction au Québec.

Denis Boudreau | 2005.04.25 @ 12:46

Alors, qu'en pensez-vous ?

Voici ce que vous aviez à en dire... vos impressions, recueillies à vif.

2005.04.25 @ 14:14 par Monique

Bonjour,

Je crois que je vais jeter un froid...
Le site obtenant le meilleur score en terme d'accessibilité utilise des frames, et le diagnostic d'acces-pour-tous pour le 'FramePrincipal' est plutôt catastrophique :-(
Priorité 1 : Il y a 65 erreurs et 111 avertissements
Priorité 2 : Il y a 251 erreurs et 28 avertissements
Priorité 3 : Il y a 1 erreur et 1 avertissement

Mais l'essentiel c'est que l'importance de l'accessibilité fasse son chemin petit à petit... en espérant qu'un effet boule de neige en accélère le processus à l'avenir !

Félicitations à toute l'équipe de W3Québec pour tout le boulot accompli !
Il commence à porter ses fruits :-)

Amicalement,
Monique

Haut retour au début de la page

2005.04.25 @ 17:42 par Gilbert

J'abonde dans le sens de Monique : le boulot commence à porter fruit. Bravo ! Cela dit, la visite de certains sites primés s'avère intéressante voire marrante. Ainsi, la pôle position du palmares en question (www.desjardinssecuritefinanciere.com), m'informe, dès mon arrivée, que 'Le présent site n'est pas optimisé pour (mon) navigateur' et m'invite, sans plus d'égard (mise à part une invite à communiquer par téléphone avec le proprio du site (you bet !)) à télécharger Explorer ou Netscape (!!). Sans en faire un Paris-Brest, pour qui 'roule' en Firefox (1.0.3) et connaît le moindrement les origines historique de ce navigateur, y'a de quoi se marrer.

Haut retour au début de la page

2005.04.25 @ 23:51 par Vincent

La page de résultats de W3Québec n'est pas suffisamment claire pour comprendre au premier coup d'œil que vous avez désigné metro.ca comme meilleur site.

D'une part, je pense qu'une mise en valeur de ce site aiderait à sa promotion face au « vrai » gagnant.

D'autre part, cela sensibiliserait plus l'internaute à votre campagne.

Sauf qu'à l'écriture de ce billet, un doute m'envahit... Cette page désigne-t-elle vraiment metro.ca comme meilleur site selon les critères du W3Q ? Si ce n'est pas le cas, alors je n'ai rien compris o_O

Haut retour au début de la page

2005.04.26 @ 05:33 par Michel Fortin

J'ajouterais que Desjardins Sécurité Financière fait la même chose avec Safari sur Mac OS X. Pourtant, en changeant la chaîne User-Agent de Safari pour qu'il s'identifie comme Netscape 7, le site est parfaitement utilisable, si ce n'est que du désalignement horizontal de 2 pixels de quelques éléments de l'entête. Quelqu'un a vraiment perdu son temps à faire cette page d'avertissement au début!

Par contre, en désactivant le JavaScript, le menu dans l'entête de chaque page du site disparait!! C'est probablement un site des moins accessible qui soit dans toute cette liste.

Haut retour au début de la page

2005.04.26 @ 12:28 par DenisB.

<aveu-qui-fait-mal>
Nonobstant toutes vos remarques très intéressantes desquelles nous tiendrons certainement compte lors d'un prochain exercice de ce type, nous avons réalisé hier soir (avec horreur) grâce au commentaire de Monique que nous avions fait une grosse bourde lors de cette analyse. En effet, nous avons systématiquement passé les pages d'accueil francophones des 25 sites aux différents validateurs, sans forcément prendre le temps d'ouvrir le capot de chacun d'entre eux pour voir ce qui s'y trouvait. Résultat, quelques sites avec frames se sont glissés hypocritement sous notre nez. Oui, je feel comme un pee-wee.
</aveu-qui-fait-mal>

Évidemment, tout ceci change radicalement la donne et ceux qui se démarquaient autrefois plutôt bien font maintenant piètre figure. W3Québec émettra un complément à son communiqué dans les prochaines heures pour rectifier le tir.

Comme quoi lorsqu'on est trop pris à regarder les menus détails, on oublie parfois de voir les éléments les plus frappants. ;)

Haut retour au début de la page

2005.04.27 @ 08:05 par DenisB.

Message publié sur le StandBlog, suite aux différentes réactions suscitées par notre intervention chez SECOR, que je reproduis ici pour la postérité :

=====

J'aimerais juste apporter un peu de mise en contexte pour la plupart des gens qui ne prendront pas le temps d'aller au fond des choses (normal, nous sommes tous si occupés et il y a tellement de choses importantes et/ou intéressantes à lire sur ce satané Web).

Il faut comprendre que W3Québec n'a pas salué l'accessibilité des sites nommés à proprement parler, mais plutôt salué ceux qui, du lot, sont parvenus à se démarquer comme étant les moins innaccessibles, et ce, d'un simple point de vue de validation automatique. Ce qui signifie aucun regard sur la sémantique, ni même sur la structure elle-même, les codes sources n'ayant même pas été consultés faute de temps. Ce qui explique que moi aussi, je n'ai pas accès à certains d'entre eux parce que mon navigateur de prédilection (FF pour ne pas le nommer), est considéré comme impropre à la consommation. Il y a de ces incohérences qui parfois, nous laissent sans voix.

Considérant que l'Indice SECOR pour la première fois cette année, tenait un tant soit peu compte des critères d'accessibilité, nous avons seulement et simplement voulu souligner un certain effort de SECOR pour élargir leur grille de critères et saluer l'effort (conscient ou non) de certains sites Web primés à prendre en compte les besoins spécifiques de certains groupes d'utilisateurs - ce qui, dans les faits, demeure affreusement minime dans la plupart des cas.

Cela dit, même les moins pires de ces 25 sites (nous en retenions trois comme étant mieux que les autres) demeurent quand même de parfaits exemples de sites qui ne sont pas véritablement accessibles, nous le reconnaissons également d'emblée. En fait, la stratégie était simplement de les féliciter pour le minimum d'efforts ayant été fait, plutôt que de les pointer du doigt pour tout le reste qui aurait dû également être fait pour créer une plateforme de communication véritablement de qualité et capable de rejoindre une clientèle et un public élargi.

Par contre, la simplicité volontaire de notre approche nous a causé un certain préjudice car un aspect fondamental nous a échappé (aussi incroyable cela puisse t-il paraître). Comme je l'explique d'aileurs sur mon propre site, un détail aussi fondamental que des frames sont passés sous silence... Alors quand on passe aux validateurs la page d'accueil d'un site et que l'on ne ressort que le frameset, clairement les résultats sont faussés et certains site se hissent tout en haut du palmarès sans pour autant mériter ce rayonnement. Avoir eu plus de temps, nous aurions relevé cette erreur et aurions ajusté notre évaluation pour en tenir compte, c'est certain. Mais les délais de réactivité étant ce qu'ils sont (sans compter le fait que nous sommes tous occupés par nos emplois et nos obligations, le travail de W3Québec étant purement bénévole), nous nous sommes royalement trompés. Pour cela, nous publierons dans les prochaines heures un complément d'information. Le message de fond demeure toutefois le même. Un important indice d'évaluation de qualité de sites au Québec tient compte de l'accessibilité. Et pour cela, nous devons évidemment nous réjouir.

Notre bourde n'est pas tellement grave dans le fond, considérant que le but de tout ceci étant d'abord et avant tout de féliciter SECOR de considérer l'accessibilité comme un critère de qualité suffisamment pertinent pour l'inclure dans sa grille d'évaluation. Certes, la manière dont ils ont intégré ces critères reste secrète, mais je peux m'avancer à dire qu'elle est fort probablement maladroite et incomplète. Encore une fois, cela importe peu. Ce qui importe, c'est que justement, l'accessibilité comme telle y apparaisse. L'année prochaine, nous avons lieu d'espérer que ces critères seront pris en compte plus efficacement et que d'années en années, l'Indice SECOR considérera de plus en plus sérieusement le respect des normes et des principes d'accessibilité comme étant aussi importants que d'autres aspects qu'ils mesurent déjà très bien.

Nous sommes à l'an un de l'accessibilité des sites B2C au Québec. C'est le bon moment de faire des erreurs et de s'ajuster. D'années en années, le tout deviendra de plus en plus efficace et peut-être même qu'avec un peu de chance, W3Québec parviendra à créer des partenariats avec des groupes comme SECOR Commerce pour prendre en charge l'évaluation de ces critères, cette fois-ci de manière rigoureuse et achevée en évaluant manuellement tous les points de contrôle selon tous les niveaux de priorité.

S'il n'y avait qu'une leçon à retenir de tout ceci par contre, ce serait justement d'arrêter de prendre au pied de la lettre les résultats de validation comme la sanctification absolue d'un site Web. Notre démarche en montre très clairement les limites et plus que jamais, nous pouvons affirmer qu'une réelle évaluation de l'accessibilité doit se faire manuellement, en mesurant l'ensemble des éléments pertinents. En bref, pour reprendre une pub d'ici, une validation automatique c'est bien, mais une validation manuelle, c'est mieux! ;)

Voilà. C'était mon pitch de vente de la journée. Nous retournons sans plus tarder au programme principal. :)

Haut retour au début de la page

2005.05.03 @ 03:27 par benm

pour www.desjardinssecuritefi...

impossible d'y accéder sous firefox et opera.

le webmaster est résté figé a l'époque ou il n'y avait que Netscape et IE

Haut retour au début de la page

Les commentaires et trackbacks sont désormais fermés. Pour toute remarque, vous pouvez toujours nous contacter.

Pisteur (Trackback)