<C²: webløg />

Courriel - email address

archives de mai 2003

Avatar Denis

vendredi 30 mai 2003
par Denis Boudreau

W3C : Passer aux standards Web, II

Quelques instants après avoir publié ce message ce matin, j'ai reçu un message de la part de Jean-Jacques Solari, véritable super-héro de la traduction des documents du W3C en français. Si vous avez déjà lu une traduction d'un document du Consortium, les chances sont très bonnes que vous ayez lu la sienne. Une véritable machine ce Jean-Jacques ! Ainsi donc, il m'a fait parvenir un message suite à sa relecture de mon travail et m'a fait l'honneur de la commenter, relevant des dizaines de points qui méritaient attention. Grâce à sa générosité, le texte fraîchement traduit et amélioré est maintenant beaucoup plus efficace, mieux articulé et plus fluide. Il ne reste plus qu'à attendre que Karl en pousse la nouvelle version en ligne et le tout ne sera plus qu'un agréable souvenir (ou le début d'une collaboration motivante).

Denis Boudreau | 2003.05.30 @ 10:38 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

vendredi 30 mai 2003
par Denis Boudreau

W3C : Passer aux standards Web

Après une courte période de relecture au cours de laquelle mon bon ami David Tremblay s'est illustré efficacement, j'ai le plaisir de vous inviter à vous rendre sur le site du W3C Quality Assurance pour y lire la traduction du plus récent texte de Karl Dubost, traduit par mes soins cette semaine. "Passer aux standards Web" se veut un guide proposant une méthode concrète et flexible pour amorcer la transition de votre site vers un respect accru des normes issues du Consortium. Je vous invite à aller le lire si ce n'est déjà fait, particulièrement si vous êtes aux prises avec un site Web ne respectant aucunes règles.

Denis Boudreau | 2003.05.30 @ 09:11 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

jeudi 29 mai 2003
par Denis Boudreau

Traduction de Web Standards Switch

Je brise le silence dans lequel je m'étais volontairement plongé pour vous annoncer que j'ai terminé ce soir la traduction du plus récent document du W3C, "Web Standards Switch". Vous pourrez la trouver en primeur dans ces pages si le cœur vous prend de vouloir la lire, et surtout de la relire afin de la commenter. Si des gens ont envie de s'improviser relecteurs, envoyez-moi vos commentaires par courriel. Merci d'avance.

On se revoit en fin de semaine!

Denis Boudreau | 2003.05.29 @ 02:15 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

lundi 26 mai 2003
par Denis Boudreau

Vacances, enfin pas vraiment

Après avoir passé la fin de semaine à courir les 5 à 7, les déménagements, les mariages et les showers de bébé (c'est pas une farce), je reviens en force pour vous dire que je repars aussitôt. En effet, l'activité sur CYBERcodeur tombera illusoirement en temps mort dans les prochains jours, afin de me permettre de me consacrer à quelques projets parallèles qui demandent mon attention la plus complète. Pas vraiment des vacances, mais bien :

  • un temps de restructuration de l'information afin de préparer l'éventuelle v3 (push sémantique);
  • automatisation de quelques procédés récurrents sur le site;
  • la plus-que-promise section des questionnaires sur les normes W3;
  • récupération d'une portion de mes archives (si pas toutes);
  • la traduction de deux articles, l'un pour le W3C, l'autre pour aListApart;
  • un projet de représentation professionelle personnel; et finalement
  • la préparation de documents synthèses pour le W3Québec.

Bref, beaucoup de pain sur la planche quand même. Alors malgré l'apparente inactivité de la page d'accueil et du fil RSS, il y aura sur ce site de nombreuses modifications qui se passeront sous un petit voile pudique. La programmation régulière reprendra la semaine prochaine, soit dimanche, le 1er juin. Attendez-vous à pas mal de trucs à ce moment, puisque ce n'est pas parce que je n'écrirai rien que je ne fouillerai pas le Web pour autant!

À bientôt tout le monde! Comme vous vous en doutez, je serai pas tellement loin quand même. En attendant, comme l'avait si bien dit Tristan en janvier dernier à l'aube de ses vacances, merci de ne pas ruiner le Web pendant que j'ai le dos tourné. :)

Denis Boudreau | 2003.05.26 @ 08:39 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

vendredi 23 mai 2003
par Denis Boudreau

W3C : Web Standards Switch

Au moment où j'amorce, pour le compte de W3Québec, la rédaction d'une version locale et bonifiée de "Buying Standards Compliant WebSites", l'influent document issu du W3C, Karl Dubost signe un nouvel article pour le compte du W3C QA qui s'inscrit dans la même lignée de documents à vocation didactique. De tels documents sont primordiaux comme points de référence pour la mission de notre collectif de promotion des standards Web dans l'industrie québécoise actuelle. "Web Standards Switch" se veut un guide sur la façon de rendre son site conforme aux normes, en abordant, de manière généraliste, la méthodologie à adopter pour transformer un site construit à la sauce aigre-douce des années 90 en un joli petit met teriyaki, version 2003 (généralement de 25 à 50% moins calorifique en terme de bande passante).

Ayant eu l'honneur d'être invité à le relire pour Karl avant qu'il ne soit mis en ligne, j'ai pu y aller de mes commentaires, opinions et idées afin de faire en sorte que l'article reflète le plus possible la réalité circonstantielle des grosses entreprises qui font la pluie et le beau temps dans l'industrie du Web avec des méthodes de travail dépassées, contre-productives et inadaptées aux possibilités technologiques d'aujourd'hui. C'est donc la première fois que mon nom se retrouve sur un document officiel du W3C et croyez-moi, si je peux faire les choses à ma manière, ce ne sera pas la dernière non plus!

Je vous invite donc doublement à aller lire le document et à le faire circuler autour de vous. Si vous avez des commentaires à émettre sur le document, vous pouvez les transmettre à la liste publicEvangelist... où ils seront écoutés, c'est garanti!

Denis Boudreau | 2003.05.23 @ 11:49 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Bleizig

vendredi 23 mai 2003
par Bleizig

Pour des standards royalty free

Le Consortium W3 a finalisé et révélé aujourd'hui sa politique vis-à-vis des technologies développées en son sein et des brevets déposés les concernant :

"The goal of this policy is to assure that Recommendations produced under this policy can be implemented on a Royalty-Free (RF) basis."

Cette décision arrive peu de temps après le dixième anniversaire du Web public qui, pour beaucoup de personnes, n'aurait pas connu le fantastique essor auquel nous avons assisté s'il avait été protégé par une batterie de brevets comme en témoigne son inventeur :

"La décision du CERN de mettre à disposition les bases et les protocoles du Web sans versement de redevances et sans autres restrictions a été déterminante pour l'existence du Web. Sans cet engagement, les efforts considérables qui ont été consentis, au niveau des individus et des entreprises, dans la technologie du Web n'auraient jamais été faits et nous n'aurions pas le Web aujourd'hui."

Il serait bon de souligner cependant que cette décision pourrait décourager certaines entreprises collaborant actuellement avec le W3C et les tourner directement vers son principal concurrent, OASIS, dont la politique concernant les royalties n'est pas aussi claire. Rappelons au passage que Microsoft et IBM ont tous deux tourné le dos récemment au Consortium pour des raisons similaires (lire le précédent carnet : "Standards parallèles et royalties"). Le communiqué de presse se trouve ici. For English readers, the press release is here.

Bleizig | 2003.05.23 @ 10:35 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

vendredi 23 mai 2003
par Denis Boudreau

CSS-2 : cinq ans et toutes ses dents

Simon Willison, qui lançait plus tôt cette semaine une série de didacticiels fort prometteurs sur les CSS avec "The anatomy of a stylesheet", nous faisait remarquer que le 12 mai dernier marquait le cinquième anniversaire de la norme CSS-2. Et personne n'a souligné l'évènement ! Pas de gâteaux, pas de cadeaux, pas de carte... Quelle tristesse ! Au moins, la pauvre norme peut se consoler en se disant que les principaux navigateurs courants, basés sur le DOM, pensent à elle constamment.

Denis Boudreau | 2003.05.23 @ 07:59 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

jeudi 22 mai 2003
par Denis Boudreau

Pour un meilleur support PNG chez MSIE

Je vous le donne dans le mille, je suis de ceux qui signent toutes les pétitions qui se trouvent sur leur chemin. Je milite, je milite, je milite. Souvent, j'en ai sérieusement rien à branler de la cause, mais quand je vois une pétition, c'est plus fort que moi, il faut que je joue de la plume. Je me dis que si une cause est assez significative pour que des gens se mobilisent autour, le moins que je puisse faire en tant que citoyen, c'est bien de leur accorder trente secondes de mon temps pour signer la petite feuille. En même temps, ça me déculpabilise de ne pas m'intéresser à grand chose en dehors du Web; tout le monde y gagne, j'ai l'esprit tranquille et je peux me dévouer à ma propre cause, qui bien sûr, consiste à promouvoir les standards et l'accessibilité Web. À chacun ses moulins, à chacun ses mules.

Donc bien évidemment, aujourd'hui, quand j'ai vu sur divers sites dont Zeldman et What Do I Know la mention d'une pétition à l'effet d'inciter MicroSoft a améliorer son support de PNG dans Internet Explorer, je n'ai fait ni une ni deux et en moins de trois clics de souris, j'avais joint ma voix à celles de plus de 7 000 internautes qui comme moi, jugent que MicroSoft est négligeant dans cette affaire, qui traine depuis déjà plus de quatre années (soit depuis la sortie de MSIE 4.0).

Si, comme nous tous, vous souhaitez pouvoir utiliser un format libre d'image plus performant que GIF et JPG, mais que vous êtes réticents à vous en servir à cause que 95% des internautes utilisent un navigateur qui présente de sérieuses lacunes à ce niveau, rendez-vous chez petitionOnline pour vous faire entendre. En moins de trois clics de souris, vous aurez fait votre part et comme moi, vous pourrez par la suite vaquer l'esprit tranquille à vos occupations.

Denis Boudreau | 2003.05.22 @ 23:43 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

jeudi 22 mai 2003
par Denis Boudreau

Comment rendre votre site innaccessible

Si, si, vous avez bien lu. Dans un article diffusé chez IBM se voulant évidemment ironique, Peter Seebach nous explique en long, en large et en travers, comment faire en sorte de s'assurer d'obtenir le site Web le plus innaccessible possible et ce, en respectant quelques bonnes vieilles règles de développement qui datent des premières heures du Web, à l'époque dorée où quiconque ayant passé quinze minutes à lire un tutoriel de HTML sur le Web pouvait s'improviser développeur et se dégotter un emploi en moins de deux.

En lisant l'article intitulé : "How not to make your site accessible - Maximize the gap between you and your users", on se rend compte de deux choses. La première, c'est que de faire de la mauvaise conception est définitivement donné à tous et la deuxième, c'est que ces règles si simples du mauvais emploi sont si répendues que si l'on devait demander au premier venu de déclarer des normes de conception, elles se retrouveraient probablement au nombre des méthodes de travail les plus couramment utilisées.

Une chance qu'il existe des initiatives comme le WAI pour veiller au grain et éduquer certains développeurs qui eux, s'engagent à en éduquer d'autres qui, à leur tour, s'engagnent à en éduquer plus encore... Ensemble, nous pouvons définitivement changer le Web.

Comme le dit si bien mon ami Samuel Latchman, tout n'est qu'une question de faire plusieurs ALT, surtout lors des longs trajets. :)

Denis Boudreau | 2003.05.22 @ 23:17 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

jeudi 22 mai 2003
par Denis Boudreau

Utilisabilité et accessibilité selon usableNet

Dans les discussions que j'ai quotidiennement avec des collègues développeurs, que ce soit au travail ou sur les listes de discussion, j'ai souvent l'occasion de remarquer d'inévitables confusions quant à certains termes, leurs significations et les répercussions que ceux-ci ont dans les différentes sphères de développement Web. Au rang des principes qui occasionnent les plus fréquentes incompréhensions, notons particulièrement l'utilisabilité et l'accessibilité. En effet, il n'est pas rare pour un internaute ou un développeur de confondre ces deux champs, bien semblables en apparence, mais fondamentalement différents et dissociables dans les faits. Ce qui correspond à des principes d'accessibilité pour un devient rapidement des concepts positifs d'expérience de navigation pour un autre.

Choix justifiés de disposition d'éléments et lisibilité virtuelle sont des enjeux complètement dissociables, bien qu'ils aient tous deux comme but d'améliorer l'expérience d'un utilisateur sur un site Web. Accessibilité ou utilisabilité, les deux sous-entendent une expérience Web améliorée et plus satisfaisante, mais dans des créneaux bien spécifiques. Faire une distinction entre les deux n'est pas toujours aisé. C'est peut-être pourquoi UsableNet a jugé bon de créer une section sur leur site pour ces sujets, afin de démystifier les concepts :

Si la distinction entre les deux champs d'expertise (parce que ce sont des champs d'expertise au même titre que peuvent l'être l'architecture Web, la programmation ou encore, le design) ne vous est pas complètement intégrée, je vous invite fortement à aller y fouiller un peu. Les définitions sont assez claires et bien mises en contexte. Une excellente porte d'entrée sur ces domaines, afin de les intégrer graduellement à vos préoccupations de concepteurs Web soucieux du respect des normes, selon une philosophie d'amélioration de l'expérience Web pour tous les internautes de ce monde.

Denis Boudreau | 2003.05.22 @ 22:48 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Bleizig

mercredi 21 mai 2003
par Bleizig

AccessibilityXM prisé chez les cowboys

Afin d'être en accord avec la reglementation en vigueur aux Etats Unis (section 508) et plus particulièrement au Texas (Texas Administrative Code 206), la Texas A&M University a décidé de franchir le pas et d'utiliser le logiciel AccessibilityXM de la suite WebXM, distribuée par Watchfire.

AccessibilityXM est une version adaptée aux entreprises du désormais célèbre Bobby. Il permet d'automatiser les tests sur des sites volumineux, de paramétrer les rapports en fonction des objectifs souhaités (en l'occurence, le TAC 206) et de prioritariser les modifications nécessaires. Il est paramétrable pour les principales législations et recommandations comme la section 508 américaine, les normes de la NSI canadienne, le plan eEurope et bien sûr, les recommandations du WCAG.

À noter, une excellente remarque de David Grant, responsable des solutions en relation avec l'accessibilité chez Watchfire :

As a good business practice, it's important to make your website accessible to as wide an audience as possible. Accessible websites are far more usable and offer the capacity to reach a broader audience. Texas A&M has been a pioneer and leader in addressing website accessibility, not just for legal reasons, but because it's the right thing to do.

L'article complet se trouve chez BusinessWire.

Bleizig | 2003.05.21 @ 23:05 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

mercredi 21 mai 2003
par Denis Boudreau

CYBERcodeur : en route vers la v3!

Z'avez remarqué l'indication de version dans le logo tout en haut de la page qui est passé de 2.0 à 2.01 ? En apparence, rien de bien différent sur CYBERcodeur ce matin, mais sous le capot, il se passe pas mal de choses; une chance que je suis en vacances pour activement mettre la main à la pâte! D'une part, je travaille à créer les questions qui serviront à lancer les questionnaires sur les normes, et d'autre part, mon bien-aimé collaborateur Fabien (que vous avez eu le plaisir de lire à l'occasion sur ce site) s'affaire corps et âme à construire un gestionnaire de contenus pour les carnets Web, afin de tout stocker par base de données avec un vrai système de commentaires et tout le reste... une innovation extraordinaire qui me permettra de sauver un temps précieux en gestion et en maintenance, pour me concentrer sur ce qui compte vraiment, les contenus et vous permettra d'avoir une expérience interactive beaucoup plus satisfaisante par la même occasion. Tout le monde y gagne!

Je vous entends déjà dire : oui mais tant qu'à faire, pourquoi ne pas avoir recours à Movable Type, B2 ou l'infâme Blogger ? Parce que ça me tentais pas. Simple non ? C'est beaucoup plus stimulant de construire les fonctionnalités une à unes, afin de parfaitement refléter l'utilisation que l'on souhaite en faire... mais bien sûr, cette position n'engage que moi. :)

Par la même occasion, une automatisation du fil RSS a déjà été créée; plus besoin donc de dupliquer manuellement l'information puisque celle-ci contenue dans la base de données, pourra dès lors être répartie autant dans l'interface du site que dans des sources extérieures, comme c'est le cas pour le fil de syndication. Il vous faut donc vous assurer maintenant de mettre votre lien à jour. L'URL demeure le même, mais l'extension au fichier n'est plus xml. Par la force des choses, elle devient php puisque nous traitons le fichier afin d'automatiser le processus de transition.

Attendez-vous donc à une faible baisse de régime en ces pages pour les prochains jours, le temps de travailler à tout mettre en œuvre... si tout continue de bien aller, nous célébrerons peut-être avec l'arrivée du mois de juin une v3 qui arrache!

Denis Boudreau | 2003.05.21 @ 09:20 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

mardi 20 mai 2003
par Denis Boudreau

CSS ne veut pas dire accessible

En fouillant dans les vieux trucs de Mark Pilgrim (je vous l'ai dit que j'étais une fouine), je suis tombé sur un carnet qu'il avait rédigé en février 2002, le jour même où je commençais mon expérience avec CYBERcodeur. C'est par ce genre de découvertes que l'on parvient à réellement séparer les hommes des enfants, vous ne trouvez pas ? Alors que je commençais à peine à évangéliser sur les standards (j'ignorais en fait que c'était ce que j'entreprenais à l'époque), d'autres comme Mark en étaient déjà depuis longtemps à discuter d'accessibilité, de CSS, de XML et de sémantique... ah!, terrible retour à la réalité!

Enfin, c'est un peu comme s'entraîner avec un Grand Maître des arts martiaux alors que nous en sommes encore à la ceinture blanche; un guide aux ressources infinies, empreint de toute la sagesse qu'apporte une solide expérience du domaine couplée d'une vision hors du commun, prêt à déverser toutes ses connaissances dans l'esprit assoiffé de l'apprenti que je suis, tenant des discours incompréhensibles qui font tout de même sens, et que l'on espère un jour comprendre, alors que notre propre expérience sera un peu plus assurée. Un maître du prêt-à-penser, au même titre que Zeldman... sauf que Jeffrey lui, ferait probablement plus dans le Tai-Chi que dans l'Aikibudo.

Quoiqu'il en soit, en fouillant dans ses archives, je suis tombé sur un texte intitulé "CSS does not guarantee accessibility", dans lequel Mark explique en quoi les CSS ne sont pas la panacée des sites innaccessibles et présente comment son Dive Into Mark est construit sémantiquement. Très instructif, et particulièrement satisfaisant lorsque je me rends compte qu'instinctivement, sans avoir copier sa structure, mon CYBERcodeur est construit sensiblement de la même manière... utilisation des headers, découpage logique et respectueux des propriétés des éléments HTML (enfin la plupart), etc. Est-ce donc à dire que je serais rendu ceinture jaune ? Ah, la progression, quelle douce récompense quand même!

Je me permettrai de vous laisser avec le mantra du jour, puisque nous versons dans les arts de l'harmonisation corporelle et spirituelle :

Repeat after me: HTML is a structural markup language, not a visual markup language. Keep repeating that to yourself as you learn CSS, because otherwise nothing will make any sense.

Denis Boudreau | 2003.05.20 @ 10:51 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

mardi 20 mai 2003
par Denis Boudreau

Syndication des contenus par RSS; est-ce pour vous ?

Rutger Engelhard and Sebastiaan van der Vliet signent coinjointement un article tout à fait d'actualité avec mes préoccupations du moment pour le compte de l'excellent Evolt.org : "Syndication: Sharing Content Across Websites". Dans cet article, les auteurs font un survol des avantages offerts par RSS et tentent de nous aider, nous les lecteurs, à évaluer si l'implantation d'un système de syndication des contenus convient à notre propre projet de site Web. Un vent de fraîcheur dans les débats sur la question, autant pour ce qu'ils peuvent apporter à une entreprise qu'à un individu.

Denis Boudreau | 2003.05.20 @ 10:26 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

mardi 20 mai 2003
par Denis Boudreau

Webdiffusion sur le design Web et l'utilisabilité

Human Factors International, figure de proue du design centré utilisateur présentera un webCast ce jeudi, 22 mai 2003, portant sur le sujet du "Web Design Standards: 10 organizational secrets". L'évènement aura lieu de 15h30 à 16h30, US Eastern Daylight Time (GMT -5h00). Généralement à l'origine de documents intéressants, pertinents et éclairés, HFI propose cette fois-ci d'explorer les pratiques et processus facilitant le développement organisationnel nécessaire à la création de normes de conception Web réussies en entreprises.

Afin de vous mettre un peu l'eau à la bouche, HFI propose de télécharger le document accompagnatif sous format PDF. Une lecture préalable de ce livre blanc vous mettra rapidement dans le bain le moment de la webDiffusion venu. Pour tous les passionnés d'utilisabilité, de UCD et d'ergonomie dans la salle... et en plus, c'est gratuit!

Denis Boudreau | 2003.05.20 @ 09:43 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

mardi 20 mai 2003
par Denis Boudreau

Nouvelle mouture de Jaws, en français

Pour ceux d'entre vous qui avez toujours eu envie de tester un lecteur d'écran sur le Web, soit par curiosité ou par paresse tard le soir, mais qui avez toujours été freiné par votre incompréhension du logiciel ou du modèle d'utilisation, vous serez heureux d'apprendre que VisuAide a dressé une liste des dernières innovations de l'assistant navigateur par excellence. Plutôt pratique pour voir en quoi le logiciel peut vous être utile! Disponible en français dans la version 4.51 beta, Jaws regorge d'une foule de nouvelles fonctionnalités très intéressantes, qui rendent l'expérience utilisateur encore plus efficace et satisfaisante. Parmi elles, au niveau de l'accès accru à Internet (parmi tant d'autres fonctionnalités récentes et antérieures) :

  1. Navigation dans les cadres HTML
  2. Information supplémentaire lors de la lecture des titres de fenêtre
  3. Suppression des cadres en-ligne
  4. Information supplémentaire sur les boutons dans les formulaires Web
  5. Information supplémentaire sur les listes dans les pages Web
  6. Déplacement à l'aide de la touche TAB dans le texte
  7. Acronymes et abréviations sur les pages Web
  8. Messages associés aux commandes en mode Formulaire

Très pratique lorsque l'on consulte régulièrement des sites à fort contenu textuel et qu'on a envie de se faire faire la lecture, ou évidemment, quand la lecture est pour nous une impossibilité.

Denis Boudreau | 2003.05.20 @ 08:56 | 2 commentaires | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

lundi 19 mai 2003
par Denis Boudreau

Phoenix renaît de ses cendres

Il y a un certain temps de cela, je découvrais le petit frangin de Mozilla, le navigateur Phoenix qui m'avait beaucoup impressionné par sa légèreté, son élégance, sa rapidité et son support exemplaire des standards Web, en particulier des feuilles de style. Cette découverte coincidait (comme c'est souvent le cas) avec la sortie de sa plus récente mouture, soit la version 0.5 qui a été rendue disponible en décembre dernier.

Depuis, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts et les divers projets Mozilla ont connu d'heureux développements qui ont mené à une restructuration massive de leurs produits. Si bien qu'aujourd'hui, le fameux Phoenix renaît bel et bien de ses cendres en version 0.6, mais sous un autre nom; Mozilla Firebird. Jouissant de tous les avantages d'un navigateur turbinant sous l'engin de rendu Gecko, mais sans le surplus de poids occasionné par tous les produits généralement rattachés à un agent utilisateur, feu Phoenix est tout simplement le meilleur navigateur que j'ai eu la chance d'essayer. Et ce ne sont pas des paroles en l'air... après deux jours complets à le tester sous toutes ses coutures, je lui donnerais le bon Dieu sans confession à cet oiseau de feu!

Ajoutez à ce petit bijou les extensions populaires disponibles sous Mozilla comme le pnh toolbar, le style selector et checky, et vous obtenez tout le plaisir des croisières Web offert par son grand frère pour une fraction des temps d'opération. La perspective de voir Mozilla se revamper à l'image de Firebird est une excellente nouvelle... avec une telle performance, il y a vraiment lieu de se demander pourquoi quelqu'un voudrait utiliser quoi que ce soit d'autres pour naviguer sur le Web. Téléchargez-le sans plus attendre et donnez-lui la chance de faire ses preuves; vous ne serez pas déçus.

Denis Boudreau | 2003.05.19 @ 15:16 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

dimanche 18 mai 2003
par Denis Boudreau

CSS3 : Publication de nouveaux modules

La norme CSS3 prend de plus en plus forme avec l'annonce vendredi dernier d'avancements significatifs sur plusieurs modules. D'une part, les modules Ruby, Text et Color passent en recommandations candidates tandis qu'une seconde version de la recommandation candidate sur le CSS TV Profile 1.0 se voit bonifiée de suggestions éditoriales. Loin d'être quelque chose que l'on verra utilisé dans un avenir rapproché, cette extension de la norme CSS3 vise à identifier comment les feuilles de style pourraient être utilisées pour optimiser le rendement télévisuel des contenus Web... y a pas de mal à rêver!

Comme si ce n'était pas suffisant, le W3C a également publié deux nouvelles ébauches de travail soit les "CSS3 Generated and Replaced Content Module" qui couvrent entre autre chose comment intégrer et déplacer du contenu à l'intérieur d'un document Web dans le but de créer des entêtes, des pieds de page et autres notes de section ainsi que le "CSS3 Speech Module", qui, comme son nom l'indique, apportera une foule de possibilités afin d'accroître l'accessibilité des contenus aux personnes sourdes ou malentendantes. Pour obtenir plus de détails sur tous ces avancements, consultez l'excellent Accessify qui en a fait une très bonne synthèse.

Denis Boudreau | 2003.05.18 @ 11:27 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

samedi 17 mai 2003
par Denis Boudreau

Déboires de MSIE en terme de support CSS

Posez la question à quiconque s'intéresse véritablement au support des normes CSS dans les navigateurs récents dit "conformes aux normes", et tous vous répondront tous d'un même trait que celui qui offre le plus mauvais support de cette technologie est MSIE. Surprenant, lorsqu'on pense qu'il est utilisé par plus de 9 utilisateurs sur 10 selon theCounter, une référence en terme de statistiques d'utilisation... Nous serions en droit de croire qu'il serait l'un des meilleurs. Pourtant, c'est loin d'être le cas. Avec une interprétation erronée de plusieurs aspects des feuilles de style, tout porte à croire que le navigateur si populaire de MicroSoft ne fait guère mieux que son ancien adversaire, le terrible NS4... du moins, quand on le compare à ses nouveaux rivaux, les Mozilla, Netscape, Safari, Opera, Phoenix, Camino, Konqueror et autres OmniWeb de ce monde.

La colorée CodeBitch nous livrait dernièrement un assez bon compte-rendu des lacunes observées chez MSIE au niveau des CSS. Un article révélateur et surprenant, pour quiconque à l'habitude de baser son développement Web sur l'interprétation généralisée du navigateur de Bill Gates. Une raison de plus d'espérer l'éventuel MSIE7, qui saura peut-être prendre le support des feuilles de style plus au sérieux et nous permettre de foncer plus de l'avant avec le recours à cette technologie afin de maximiser plus encore la séparation des aspects de présentation de la structure des contenus dans un document Web.

Denis Boudreau | 2003.05.17 @ 23:51 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

samedi 17 mai 2003
par Denis Boudreau

Première action concrète d'accessibilisation des contenus

Suite au compte-rendu d'Anubis rendu public hier sur l'accessibilité de CYBERcodeur.net lors de son expérience de navigation par une interface de téléphone cellulaire, il en a été conclu qu'il y avait trop de code et d'éléments décoratifs autour des titres de mes nouvelles (d'efficaces [h3] selon les bonnes règles de la sémantique), ce qui complexifiait substantiellement la lecture de mes carnets. En réaction à cette critique constructive, j'apporte aujourd'hui une modification à ma présentation, en éliminant ce surplus d'information et en déplaçant certains éléments vers la fin des carnets, dans la zone de commentaires réservée en définitive à cet effet. Le permalien est dorénavant passé en bas du texte, ce qui a aussi l'avantage d'éliminer un lien vers la zone de commentaires, pour n'en conserver qu'un seul qui lui, prend tout son sens.

Ce qui est bien aussi de cette modification, c'est qu'elle rendra possible le recours aux CSS pour enjoliver ces fameux <h3> d'une petite image en background, probablement cette même icône de feuillet utilisée jusqu'à présent dans les carnets. Comme toujours, vous pourrez voir l'évolution du design dans cette direction, en demeurant branché.

Mise à Jour : Les changements sont déjà en opération pour le mois de mai, comme vous pouvez le constater. Le code, optimisé et allégé, devrait rendre plus adroitement sous les plate-formes alternatives, autant pour les internautes utilisant les technologies alternatives que les internautes ayant recours à des plate-formes de navigation non-conventionnelles comme, espérons-le, les téléphones portables, les frigos et les PDA...

Denis Boudreau | 2003.05.17 @ 21:27 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

vendredi 16 mai 2003
par Denis Boudreau

Rapport Anubis : verdict final

Ça y est, le verdict est rendu et je plaide coupable, fautif, responsable. Soulagé, parce que je m'étais préparé au pire, heureux, oui, parce que la critique se veut constructive, mais déçu un peu tout de même, parce que j'espérais quand même mieux performer. Je l'admets, j'ai connu des heures de gloire plus étincellantes, comme cette soirée généreusement arrosée d'août 1992 où, du haut de ma jeune vingtaine, vêtu d'un unique slip et armé d'une volonté de fer, j'ai... oups, pardonnez-moi, je m'emporte. Mais je m'en remettrai, je vous l'assure... Mais de quoi parle-je ? Mais oui, je pourrais vous mettre en contexte... excusez, c'est l'émotion qui m'étreint. D'accord, trève de plaisanteries, commençons par le commencement. :)

Comme je vous le rapportais avant-hier, Anubis du site genezys.net avait projetté, durant ses vacances, de passer une demi-douzaine de sites sous la lorgnette de son téléphone portable, question de voir si nous avions fait nos devoirs d'évangélisateurs des normes et des principes d'accessibilité et si nos sites respectifs s'affichaient bien sous une plate-forme autre que desktop. En d'autres mots, s'ils étaient véritablement portables. Et bien, notre ami a publié aujourd'hui le compte-rendu de son expérience et je me récolte à la fois une douce caresse et une jolie claque derrière la tête. Plus sérieusement, je suis très content d'apprendre que dans l'ensemble, le contenu de ce site sort relativement bien sous cette plate-forme, malgré quelques petits accrochages ici et là dans la façon de présenter mon code. Lisez plutôt la critique qu'en fait Anubis :

Le problème de Cybercodeur n'est pas un problème de sémantique mais de rendu. Mon téléphone à fait le choix de rendre les liens sur une ligne complète. Et la série de liens titrant un article sur Cybercodeur devient un calvaire à lire. Là encore, on a du mal à retrouver le titre de la news dans ce fouilli textuel. Les petits caractères entourant l'heure ou autres informations du titre aurait dû être rendus avec CSS, ne pertubant pas la continuité d'une lecture qui peut parfois se faire sur un très petit écran.

Je suis très content d'avoir eu le privilège de figurer au nombre de sites ayant passé au bistouri, puisque n'ayant pas accès à ce genre de tests, je n'avais jamais pu les conduire moi-même. Voilà donc de nouveaux éléments à ajouter à ma (très longue) liste d'améliorations éventuelles en vue de faire de ce site un modèle irréprochable de véhicule d'évangélisation. D'une part, il y a bien sûr une foule d'améliorations au niveau sémantique, mais D'autre part, il y a aussi des aspects d'optimisation CSS pour tirer plus avantage encore de cette technologie de présentation.

D'une certaine manière, c'est rassurant de constater les imperfections, ça signifie encore beaucoup d'aspects à maîtriser, beaucoup de techniques à développer. Bien évidemment, j'aimerais avoir l'occasion de corriger ou au moins, optimiser ces lacunes et les transformer en forces. Je connais un codeur qui aura bientôt de mes nouvelles... maintenant que la critique est lancée et reçue, il est l'heure de passer aux ajustements! Anubis! Je veux plus de détails! :)

Denis Boudreau | 2003.05.16 @ 21:43 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

jeudi 15 mai 2003
par Denis Boudreau

W3Québec : compte-rendu de la dernière rencontre

Je me rends compte à l'instant que je n'ai pas annoncé la mise en ligne du dernier compte-rendu de rencontre de W3Québec. Puisque certains d'entre vous suivent avec intérêt la progression de ce projet, voici toute l'information, en date du premier mai 2003, sur l'évolution du collectif québécois de promotion des standards du Web. Je prépare également un document synthèse avant la prochaine rencontre, visant à compiler tout ce qui est en cours de réalisation, toutes les idées et tous les points de chute entendus avec les membres. Ce type d'initiative, instaurée par David Tremblay le mois dernier, permettra de faire un suivi de la progression réelle du projet en dehors de ce qui se discute lors des rencontres.

Denis Boudreau | 2003.05.15 @ 04:57 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

mercredi 14 mai 2003
par Denis Boudreau

Rapport Anubis : portabilité

L'ami Anubis, ayant projeté au cours de ses vacances des derniers jours de faire l'expérience de plusieurs sites sur les standards Web dont CYBERcodeur par l'interface de son téléphone portable, en est à préparer un petit compte-rendu à cet effet. Nul besoin de vous dire que, n'ayant jamais eu l'occasion de tester mes carnets sur cette plate-forme de distribution, j'attends avec une certaine impatience et une nervosité équivalente son rapport qui nous réserve un certain nombre de surprises semble t-il. Théoriquement, tout devrait être bien, puisque le code utilisé pour ces pages est valide xhtml 1.1 et fait un usage décent de la sémantique (c'est encore beaucoup à travailler, mais ça pourrait être pire). C'est d'ailleurs un des avantages induits les plus intéressants que de coder un site conforme aux normes, la possibilité de le voir portable sous plusieurs plate-formes différentes. Mais avant d'aller plus loin, j'attendrai de voir si je me plante royalement à son test. Une affaire à suivre, pour le meilleur et pour le pire. :)

Denis Boudreau | 2003.05.14 @ 23:32 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

mercredi 14 mai 2003
par Denis Boudreau

Daspetmania : invitation en bonne et due forme

Laurent Jouanneau, que mes expériences d'aggrégation avaient un peu laissé à l'écart au cours des derniers jours, souligne avec toute la pertinence qu'on lui connait la valeur et les mérites d'Eric Daspet, que j'ai eu le plaisir de découvrir il y a de cela quelques mois, en vantant la qualité de son travail et de ses observations. Fidèle lecteur de Daspet depuis un certain temps moi-même, je ne pourrais faire autrement que de me réjouir de voir ce dernier se joindre à nos rangs au sein d'OpenWeb. Avec toutes les choses sensées que ce gars là a pu écrire au cours des dernières semaines, il serait un contributeur d'une qualité extraordinaire. Alors, quelques articles, mon cher Eric ?

Denis Boudreau | 2003.05.14 @ 22:41 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

mercredi 14 mai 2003
par Denis Boudreau

SavingPrivateNitot : réussite complète

Je vous avouerai avec une fierté mal disimulée que je suis un fouineur de première. Quelques heures avant l'annonce officielle par Tristan du sauvetage de ses inestimables archives des mains griffues du monstrueux Blogger par le capitaine NeoKraft et son fidèle frère d'armes Mat (deux véritables acrobates du code conforme), j'étais déjà au courant de la nouvelle et je naviguais allégrement dans ses vieux trucs comme il les appelle si humblement. Pas parce que je suis dans le secret des Dieux (en fait oui, je suis dans le secret des Dieux, mais là n'est pas la raison -- fouineur je vous ai dit. Faut suivre, hein ? :)

Un drôle de hasard j'en conviens, mais quand même. À côté de la mine d'information qui s'était perdue lors de l'effondrement du standblog v1.0, le crash de 1929, s'était de la petite bière. C'est dire à quel point le travail de Titan de nos deux valeureux héros est important pour la communauté francophone des développeurs Web soucieux du respect des standards issus du W3C. Je ne remercierai jamais assez ses deux magiciens des normes, qui ont travaillé si fort dans l'ombre pour que Tristan puisse continuer à faire ce qu'il fait de mieux, c'est-à-dire nous nourrir de la Bonne Parole de l'évangile selon St-Tim (Berners-Lee, il en va de soi). Une page est officiellement tournée aujourd'hui, celle du vieux standBlog. Mettez vos favoris à jour si ce n'est déjà fait, et replongez dans l'univers Web de Tristan. Vous verrez, on en ressort toujours un peu plus grand.

Denis Boudreau | 2003.05.14 @ 22:22 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

mardi 13 mai 2003
par Denis Boudreau

Aggrégateurs et syndication : addictifs

Et bien voilà, quelques jours après avoir installé un fil RSS sur CYBERcodeur et avoir moi-même goûté aux vils plaisirs de l'aggrégation, force m'est de reconnaître que mes habitudes d'internaute et de friand consommateur de blog ont beaucoup changé. Ça ne m'a pris que quelques jours pour passer d'un camp à l'autre, au grand plaisir de mon emploi du temps et au grand dam de mon expérience d'utilisateur. Comme quoi le bonheur des uns fait le malheur des autres. Paradoxe pour le moins schizophrénique, lorsque l'on est à la fois l'un et l'autre. Mais enfin, passons sur la philo et embrassons les faits.

Pour le meilleur ou pour le pire ? Difficile à dire, puisque tout dépend du point de vue selon lequel on observe le tout. Au moment d'écrire ces lignes, il figure dans mon fidèle FeedReader pas moins de 32 fils RSS différents qui me permettent d'être avisé à la seconde près de mises à jour sur les sites que je consulte quotidiennement. Et encore, je pourrais probablement en ajouter une quinzaine d'autres si j'y mettais l'effort, surtout depuis que mon nouvel ami Ed Nixon à pris la peine de rassembler dans une même liste tous les sites portant sur le sujet des standards, de l'accessibilité et du design Web. Après tout, l'inscription est si simple, on serait fou de s'en passer. Seulement, je me demande réellement si les aggrégateurs sont une bonne chose pour le Web, dans sa forme actuelle du moins.

Bien sûr, ils le sont pour moi, puisque je sauve un temps ahurissant dans la gestion de ma veille et de mes recherches, mais l'expérience et le plaisir que j'en retire me laisse une impression de "tout cuit dans le bec" pas forcément satisfaisante. Je me sens un peu comme quand je triche dans un jeu vidéo... au début, c'est très amusant mais rapidement, tout devient banal, trop facile. Et soudainement, je me mets à regretter l'époque où je fouillais mes pistes moi-même, où je peinais à abattre un gobelin. Curieusement, le débat entourant les aggrégateurs est déjà un vieux débat, mais c'est où je suis rendu maintenant -- mieux vaut tard que jamais.

Examinons donc, si vous le voulez bien, les pours et les contres de la syndication, selon mon humble point de vue, en commençant par les aspects positifs :

  1. Économie de temps incroyable. Je consulte facilement de vingt à quarante sites différents chaque jour, à la recherche des dernières nouvelles, des tendances, des innovations ou encore des opinions de ceux que j'ai appris à découvrir et à respecter sur le Web. Pour chaque truc duquel je fais mention, j'en lis peut-être dix autres qui me semblent d'intérêt moindre, ou desquels on a déjà suffisamment discuté ailleurs. Me rendre sur un site pour constater qu'il ne contient rien de nouveau est une expérience parfois frustrante, surtout si un auteur est silencieux depuis un moment. Avec l'aggrégateur, je sais *quand* me rendre sur un site. Je ne m'y rends plus pour rien.
  2. Mesure rapide du pouls du Web. Avec l'aggrégateur, je n'ai plus le doigt sur le pouls du Web, j'ai la main au complet. D'un rapide coup d'oeil, je peux obtenir une vue d'ensemble de tout ce qui est important en matière de standards, aussi simplement que je prends mes courriels. Cela se traduit bien sûr en une optimisation de mon temps, mais également en une vision plus large de l'actualité. Il y a moins de choses qui m'échappent, plus de matériel à lire, donc plus d'entrées potentielles dans ce carnet.

D'un autre côté, cette nouvelle vision élargie ne vient pas sans son lot d'inconvénients ou d'aspects négatifs. Alors que j'appréhendais moi-même de me retrouver avec une baisse énorme de fréquentations sur CYBERcodeur à cause de la possibilité de lire mes contenus sans venir me visiter, je me rends compte que c'est exactement ce que je fais avec les sites que je consulte :

  1. Désintéressement de la navigation. Depuis que l'information vient à moi, je constate une baisse de l'intérêt à la recherche d'information. Certainement passagère, cette tendance affecte néanmoins ma perception du Web, que j'ai toujours vu comme un médium dans lequel l'humain se rendait à l'information. Avec les aggrégateurs, je deviens plus passif, comme lorsque je regarde la télé. Maintenant, je demeure sédentaire comme internaute et je laisse venir. Je crains que ce genre d'habitudes n'ait comme effet de m'occasionner une prise de poids (en octets bien sûr, mais un enlisement quand même).
  2. Déconnexion et éloignement. Pour publier quotidiennement (souvent plus d'une fois par jour) comme je le fais, il faut toujours se garder en éveil et lire beaucoup. Il faut toujours recréer un momentum, se garder pro-actif. La seule réelle manière d'y parvenir consiste à s'impliquer dans ses recherches, à travailler pour obtenir les filons que d'autres découvrent également quotidiennement. Il y a une certaine satisfaction à dénicher quelque chose d'intéressant au détour d'un clic de souris, alors que l'on recherche quelque chose de complèttement différent. Ce qui rend la recherche intéressante, c'est d'entrer dans l'univers des bloggeurs, de visiter leurs sites, de fouiller leurs code source, de naviguer à l'aveuglette, etc. Lire leurs écrits dans l'interface d'un aggrégateur enlève toute cette facette de découverte et de personnalisation et c'est très dommage.

Conclusion ? Évidemment, la possibilité de récolter l'information de manière instantannée est une révolution du mode des communications Web. Probablement là pour demeurer, la syndication des contenus demande tout de même un ajustement des habitudes pour apprendre à s'en servir adéquatement. Je crois que d'utiliser les fils RSS pour attirer des lecteurs en ne fournisant que les premières lignes de nos contenus est une excellente approche et probablement la seule réellement valable afin de protéger la particularité de l'expérience de navigation qui rend le Web si particulier. Cela demande aussi de s'ajuster au nouveau mode de réception de l'information, de transcender nos vieux modèles et d'entrer de plein fouet dans ce nouveau type de distribution. Au bout du compte, tout le monde peut en tirer des avantages; mais encore faut-il s'en servir efficacement et à bon escient.

Denis Boudreau | 2003.05.13 @ 22:37 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

lundi 12 mai 2003
par Denis Boudreau

Zen Garden : la beauté du design par CSS

Une initiative amusante et prometteuse, qui pourrait permettre d'enfin dammer le pion à tous les tenants de la ligne réductrice design css = design moche, le CSS Zen Garden propose de compiler une série de fichiers CSS afin d'habiller une seule et même page XHTML. L'idée n'a rien de révolutionnaire en tant que telle puisque plusieurs sites utilisent déjà un procédé de styleSwitching pour ce faire, mais elle n'en demeure pas moins intéressante parce que pour une fois, l'effort ne consiste pas à changer le look uniquement dans le but de supporter le contenu ou parce que c'est cool de le faire, mais bien simplement pour démontrer avec une approche collective qu'il est possible d'être créatif, tout en suivant les dernières normes. Inspiré par plusieurs initiatives et des lubies personelles, Dave Shea a lancé cette idée dernièrement et elle récolte une très bonne presse, autant chez web-graphics que chez stop|design. Avec un peu de chance et beaucoup de créativité, le CSS Zen Garden démontrera une fois pour toutes que structure et présentation, tout en étant scrupuleusement séparés l'un de l'autre, peuvent très bien cohabiter et se servir efficacement, dans le plus grand intérêt du Web et de ses utilisateurs. Nous verrons alors émerger une nouvelle tendance, celle de l'équation design à couper le souffle + structure solide = site conforme.

Je ne vous confierai pas que je compte y participer puisqu'à toutes les fois que j'en parle, je ne trouve pas le temps de le faire (suffit de penser au WThRemix ou encore HotBot Hack). Disons que je considère très sérieusement y contribuer, et que je vous invite fortement à faire de même.

Denis Boudreau | 2003.05.12 @ 17:15 | 1 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

dimanche 11 mai 2003
par Denis Boudreau

XHTML 2.0 : cinquième ébauche de travail

Que de gentillesse, c'est trop d'honneur! Afin de célébrer mon 32ième printemps, le Groupe de Travail HTML a publié le 6 mai dernier, la cinquième ébauche de travail publique de la future et oh!, combien controversée norme XHTML 2.0 -- une cinquième version retravaillée, revue et corrigée, annotée, nuancée et améliorée en seulement neuf mois de houleux développements! Incroyable! C'est dire à quel point le W3C travaille fort dans ce dossier à mettre de l'avant une réforme complète du balisage de documents Web pour la prochaine génération de HTML. Pour ceux d'entre vous qui ont suivi les nombreux débats qui ont fait rage un peu partout au sujet de XHTML 2.0 et qui voyiez d'un mauvais œil la direction dans laquelle la norme se dirigeait, vous serez heureux d'apprendre que lorsque la communauté de développeurs se fait entendre, le W3C lui, tend l'oreille. Tellement, qu'il prend même la peine de demander la patience de la communauté, le temps qu'il traite tous les commentaires reçus :

Finally, the working group has started to resolve many of the issues that have been submitted by the public. If your particular issue has not yet been addressed, please be patient - there are many issues, and some are more complex than others.

Résultat à ce jour, le retour des enfants prodigues, l'élément <cite> et l'attribut style qui reviennent officiellement dans la norme, et la naissance de l'élément <blockcode>, qui servira à afficher dans un respect irréprochable de la sémantique des blocs de code, chose que l'on ne pouvait jusqu'à présent faire autrement que par le recours combiné aux éléments <pre> et <code>. [ via Tantek ]

Comme toujours, les modifications apportées au documents sont recensées dans la version "Diff-marked", pour ceux d'entre vous qui ne voudraient pas lire l'ensemble de la recommandation, mais simplement jetter un œil aux plus récentes corrections qui y figurent.

Denis Boudreau | 2003.05.11 @ 23:14 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

dimanche 11 mai 2003
par Denis Boudreau

Le nouveau bouquin de Zeldman

Et voilà, il est enfin commandé et devrait franchir le seuil de ma porte dans les quinze prochains jours. Depuis le temps que je l'attends, j'ai bien hâte de finalement le sortir de sa boîte et de feuilleter ses pages, de m'enfouir le nez dans sa tranche et de respirer la bonne odeur de presse qui s'en dégagera, emplie de sagesse et d'illumination, de savoir prêt à cueillir. "Designing with Web standards" promet d'être un ouvrage culte, permettant de couler les fondements de l'approche de conception Web du vingt-et-unième siècle et de guider les voies de l'évangélisation dans la direction que souhaite lui voir prendre le W3C... celle du respect de la sémantique et de la réalisation du plein potentiel du Web. Afin de nous mettre en appétit (ou nous torturer un peu, c'est selon vos goûts), NewRiders offre de consulter les chapîtres huit et dix du livre intitulés respectivement "XHTML by Example: A Hybrid Layout (Part I)" et "CSS in Action: A Hybrid Layout (Part II)", disponibles sous format PDF. Si ces deux extraits du livre n'achèvent pas de vous convaincre de courir réserver votre copie, rien ne le fera... :)

Denis Boudreau | 2003.05.11 @ 22:28 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

vendredi 09 mai 2003
par Denis Boudreau

RSS et aggrégateurs

Bon, il semble que le fil RSS installé hier pour ce site soit impeccable. Beaucoup de commentaires positifs de votre part et je vous en remercie chaudement. Bien sûr, il reste encore de nombreux petits ajustements esthétiques à y apporter, mais pour la fonctionnalité, ça me semble parfaitement convenir à mes objectifs de communication. Plus particulièrement, je voudrais remercier Philippe Janvier pour m'avoir fait remarquer que le fichier xml n'était pas *encore* valide (parce que ça importe ces trucs), et m'avoir livré l'adresse d'un validateur RSS conçu par l'incontournable Mark Pilgrim. C'est maintenant réglé toujours grâce à lui et mon seul regret à présent consiste à ne pas avoir fair le saut vers la syndication des contenus plus tôt. Avoir su à quel point le tout était simple à implanter, je l'aurais fait il y a six mois au lieu de maintenant. En tout, un gros 5 minutes (upload inclu) et tout était réglé! Ça me prend plus de temps que cela, simplement pour écrire une entrée de quelques lignes. C'est tout dire.

De plus, puisque l'un ne vient pas sans l'autre, je me suis lancé contre la grosse bê-bête des aggrégateurs, dans le but de finalement commencer à les utiliser moi aussi, par le biais de l'application openSource FeedReader. Bien que je trouve dommage que cet outil prive un peu les carnets Web d'un certain traffic, je me console en me disant qu'au moins, l'information et les contenus sont encore plus diffusés. Après tout, ça demeure l'aspect le plus important tout de même; faire circuler le message. Ainsi donc, je me propose de vous aider si vous le voulez, à implanter un fil RSS pour vos contenus si vous ne savez pas par quel bout aborder la bête. Ce n'est pas vrai que c'est difficile et ce n'est pas vrai que ce doit être réservé aux utilisateurs de CMS. Si vous aimeriez y voir plus clair dans toute la confusion entourant les syndications de contenus par xml, envoyez-moi un petit message et je me ferai un plaisir de vous aider à installer le vôtre.

Denis Boudreau | 2003.05.09 @ 08:48 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

jeudi 08 mai 2003
par Denis Boudreau

Fil RSS : take 1 - commentaires ?

Vous l'attendiez, le voilà. Enfin, j'espère. J'ai finalement pris le temps de m'atteler au "défi" RSS, si défi il y a. Inspiré par le commentaire de Sam hier à propos de la simplicité de coder le sien à la main, je me suis mis à l'ouvrage pour vous, parce que je vous aiiiimmmmeeeeee. C'est pas gentil ça ? Voici donc le tant demandé fil RSS de CYBERcodeur.net - vous me direz si ça fonctionne, ok ?

Denis Boudreau | 2003.05.08 @ 08:36 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

mercredi 07 mai 2003
par Denis Boudreau

Réflexion sur Flash et l'utilisabilité

Can Macromedia Flash really add value to a Web site? Or is Flash content on the Web so prone to usability problems that it can never be fully effective? In his October 2000 article Flash: 99% Bad, Jakob Nielsen contends that good Flash design is so rare that the presence of Flash on a Web site "constitutes a usability disease." Nielsen's article set the tone for a deluge of Flash-bashing followed by a host of rebuttals. To Macromedia's credit, the company has made a concerted effort to address usability issues in the latest Flash upgrade (MX).

C'est avec ces mots que J. Dawn Mercedes, pour le compte de Digital-Web magazine ouvre la porte à une analyse du potentiel d'utilisabilité du format Flash dans la conception de sites Web. Pour faire valoir son opinion (à savoir que Flash en soi n'est pas un outil synonymique de problème d'utilisabilité, mais bien que c'est l'utilisateur maladroit qui en perverti l'usage), J. Dawn amène un concept émulé du "User-Centered Design", le "Use-Centered Design" qui vise à resserrer la méthodologie entourant l'utilisation d'un logiciel. Un point de vue fort pertinent, spécialement à une époque où l'on reconnaît de plus en plus les efforts de Macromedia en la matière. Étant de bonne foi, force nous est de reconnaître la validité de certains arguments. Je vous laisse choisir lesquels parce qu'il est tard... :)

Denis Boudreau | 2003.05.07 @ 23:55 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

mercredi 07 mai 2003
par Denis Boudreau

CYBERcodeur.net et myRSS beta

Euh... y'a quelqu'un qui peut m'expliquer ça ? Apparemment, ça daterait du 12 février 2003... J'imagine que je devrais en être flatté... il y a au moins une personne qui souhaitait VRAIMENT que j'installe un fil RSS pour ce site. :)

SCOOP : Il s'en vient ce fil RSS tant attendu... gardez vos aggrégateurs en marche! Si Zeldman et Sam peuvent coder le leur à la main, je le peux aussi! (avec l'aide appropriée bien entendu ;-)

Denis Boudreau | 2003.05.07 @ 23:35 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

mercredi 07 mai 2003
par Denis Boudreau

Weblog sur l'accessibilité avec Flash

Le 4 mai dernier, le groupe Macromedia, représenté par Bob Regan inaugurait un nouveau blog sur l'accessibilité Web, mais d'un genre jusqu'ici jamais vu; l'accessibilité des contenus diffusés sur le Web, mais en regard à l'utilisation de la technologie Flash MX. À ce jour, bien peu d'informations sur la nature du projet, outre les liens vers les centres de développement de MM qui valent largement le détour si vous êtes des inconditionnels d'un des formats propriétaire les plus populaires au monde. Quelle que soit votre opinion par rapport à cette technologie, il faut quand même saluer le travail considérable de cette société à mettre de l'avant des produits de plus en plus conformes aux attentes en matière d'accessibilité. Que les motivations derrière ces efforts soient purement et bassement mercantiles n'enlèvent rien au fait qu'en bout de ligne, les résultats sont ceux que l'on se souhaite tous... à commencer par une synthèse fort intéressante de ce qu'est l'accessibilité, à la sauce Macromedia.

Si vous êtes un fervent utilisateur de Flash, gardez-vous un petit coin de bookmark pour retourner visiter ce site, qui promet de vous livrer d'importants secrets sur la question au fil des prochains mois. On lui souhaite tout de même une bonne, longue et prolifique existence!

Denis Boudreau | 2003.05.07 @ 23:05 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

mardi 06 mai 2003
par Denis Boudreau

OpenWeb et CSS alternatives

En réponse à un pompeur sur l'excellente liste du même nom qui se questionnait sur la procédure utilisée par OpenWeb pour réaliser le styleSwitching, le non moins excellent Emmanuel Clément nous sert une réponse qui mérite largement d'être diffusée à l'échelle planétaire. Pour les biens de la cause et dans le plus grand respect de l'intégrité de la discussion, je vous transmet le tout, scéance tenante :

Quelqu'un peut-il m'expliquer comment le système pour changer l'habillage du site openweb fonctionne ? J'ai vu qu'il y a des css alternatives, mais je ne comprends pas à quoi elles servent, car j'ai l'impression qu'il y a du php derrière et que c'est php qui permet de faire le choix de la css. Dans le code, on voit qu'il y a un formulaire qui renvoie sur un index.php, et on voit ceci au lancement :

<link rel="stylesheet" type="text/css" href="/style/original/screen.css" media="screen" title="Normal" />

Quand on change de thème, cette ligne devient :

<link rel="stylesheet" type="text/css" href="/style/fondnoir_medium/screen.css" media="screen" title="Fond noir/gros caractères" />

Donc, je ne vois pas l'intérêt de la déclaration des css alternatives dans le code, on peut se débrouiller en php pour obtenir le même effet. Qqu'un peut m'expliquer ce qui a dû m'échapper, ou ce que j'ignore sur les css alternatives ?

Réponse d'Emmanuel Clément :

En réalité c'est tout l'inverse, enfin presque. La déclaration CSS est plus pertinente dans le code, et moins dans le switcher php. Nous utilisons le "switcher" dynamique pour changer les feuilles de styles, parce que les navigateurs ne sont pas encore totalement au point sur la prise en charge des CSS alternatives. Internet Explorer est - encore une fois - le pire pour cela. Il n'offre aucune solution pour la prise en charge des CSS alternatives. Pour les utiliser, on est obligé de passer par un switcher.

Mozilla en revanche est plus performant. Il prend en charge les CSS alternatives directement via le menu "Affichage > Style", à partir duquel on peut faire varier les CSS. Malheureusement, le changement de style n'est actif que sur la page affichée. Dès que l'on change de page sur le site, Mozilla revient à nouveau sur la CSS par défaut. Le switcher s'avère alors très utile car il permet de réparer ce défaut. A l'aide d'un cookie on peut maintenir le style choisi actif sur toutes les pages, sans avoir à refaire la sélection à chaque fois.

Personnellement je n'attends qu'une chose : que les navigateurs (Mozilla le premier peut-être ?) prennent encore mieux en charge les CSS alternatives (et leur persistance sur un site entier) afin que l'on puisse enfin laisser tomber les switchers intégrés dans la page. D'autant qu'ils offrent certaines limitations. En l'occurence, si l'on interdit les cookies sur OpenWeb, le switcher ne marche plus. Le menu "Affichage > Styles" oui par contre.

De façon générale, varier les CSS est une fonction qui revient au navigateur, pas à du code dans la balise <body> . A mon sens du moins :-)

J'aurais difficilement pu mieux l'expliquer moi-même. Alors, l'utilité des feuille de style déclarées alternatives par opposition au styleSwitcher, c'est clair pour tout le monde ?

Denis Boudreau | 2003.05.06 @ 09:34 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

mardi 06 mai 2003
par Denis Boudreau

WCAG 2.0 passe en ébauche de travail

Le Groupe de Travail WCAG (Web Content Accessibility Guidelines) a publié la semaine dernière l'ébauche de travail WCAG 2.0, soit la deuxième version de l'incontournable norme concernant les principes d'accessibilité universelle sur le Web. Comme toute ébauche de travail, il importe de garder en mémoire que ce document n'est ni final, ni officiel. Appelé à être modifié, amélioré et retravaillé jusqu'à satisfaction, le WCAG 2.0 est un document en devenir. Le Groupe de Travail WCAG attend donc avec ouverture vos commentaires et suggestions, sur le canal approprié : w3c-wai-gl@w3.org. Venez y défendre vos opinions et vos points de vue. Ces normes sont des outils avec lesquels nous devrons tous composer pour le soutien d'un Web plus équitable et plus respectueux de l'ensemble des internautes. La voix de chaque développeur compte, encore faut-il la faire valoir.

Pour ceux d'entre vous qui l'ignorent, le WCAG est la norme autour de laquelle s'orchestent les grands principes d'accessibilité dont vous entendez de plus en plus parler. Lorsque vous lisez un bouquin sur l'accessibilité, lorsque vous consultez un site de référence sur l'accessibilité ou encore, lorsque vous passez vos pages dans un validateur d'accessibilité comme A-Prompt ou Wave, ce que vous faites, c'est utiliser un filtre pour connecter avec le WCAG. Vous avez la chance de couper les intermédiaires et comprendre les fondements de base de l'accessibilité, du moins dans ses principes les plus fondamentaux. Allez y jeter un œil. C'est bon pour vous. :)

Denis Boudreau | 2003.05.06 @ 08:46 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

mardi 06 mai 2003
par Denis Boudreau

Et une de plus pour le vieux crouton

<link rel="aujourd'hui" title="anniversaire" value="32" />

Denis Boudreau | 2003.05.06 @ 00:35 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

lundi 05 mai 2003
par Denis Boudreau

Pilgrim : aide-toi et le ciel t'aidera

Bon, dans le cas qui nous occupe, peut-être pas le ciel, mais définitivement la communauté de développeurs Web. Après tout, si vous faites l'effort de présenter un code valide, vous démontrez au moins que vous avez pris à cœur de faire un bon travail... ce qui incitera certainement quelques bonnes âmes charitables à vous tendre la main et à vous secourir de l'Enfer dans lequel vous sombrez... De quoi je parle ? Mais du commentaire de Mark Pilgrim sur les raisons qui poussent les participants aux listes de diffusion à ne pas venir en aide à ceux qui en réclament pour des pages qui n'ont pas le mérite d'être valides. Comme il le dit si bien lui-même, débogguer est déjà complexe, s'il faut en plus se pencher sur des pages truffées d'erreurs, alors là... c'est qu'on a pas que ça à faire :)

Et en plus, le petit "Jedi Mind Trick" de l'apprentissage est bien mignon. Si vous êtes du genre à hurler à l'aide au moindre pépin, sans prendre le temps de tenter de réellement soulever le capot et de voir par vous-mêmes ce qui cloche, courrez vite lire ceci. Parfois, la courbe d'apprentissage peut sembler à pic, mais il y aura toujours quelqu'un pour aider ceux qui font l'effort de se donner toutes les chances de réussir.

Denis Boudreau | 2003.05.05 @ 23:23 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

lundi 05 mai 2003
par Denis Boudreau

X-Men 2 : consécration

Lu quelque part, je sais plus trop où... Mais j'abonde dans le même sens... :)

Hugh Jackman is *NOT* a good Wolverine. Hugh Jackman *IS* fucking Wolverine.

Denis Boudreau | 2003.05.05 @ 23:12 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

dimanche 04 mai 2003
par Denis Boudreau

Un appel aux contenus indépendants

Récemment, j'ai découvert qu'une nouvelle amie / partenaire à moi était l'un des esprits derrière l'initiative "Independents Day" qui encourage le développement de contenu indépendant et original sur le Web. M'inscrivant dans un tel mouvement avec la tenue quotidienne de ce Weblog, mais aussi dans le cadre de ma rédaction pour le collectif OpenWeb, j'ai pris la décision d'embrasser complètement le mouvement en affichant comme l'ami Zeldman ma petite bannière "The Independent Content Producer Refuses to Die!". Pour ceux d'entre vous qui ont déjà remarqué ce slogan sur AListApart, sachez qu'une telle phrase fait appel à toute une philosophie de promotion des initiatives personnelles en matière de libre expression et de contestation face à un courant autrement trop rassembleur, caractérisé par un nivellement par le bas digne à faire pâlir de honte le plus verreux des prêteurs sur gages. Mais justement, cette philosophie tient ses assises quelque part. Découvrez, dans les mots colorés de Jeffrey, pourquoi le producteur de contenus indépendant refuse de mourir :

If you were a classical composer, you'd have to pay a symphony orchestra just to hear your own music. And if you were a filmmaker, forget about it. But in independent web production, the only unknown quantity in your budget is how much time you can afford. No one is in control of this space. No one can tell you how to design it, how much to design it, when to "dial it down." No one will hold your hand and structure it for you. No one will create the content for you.

Denis Boudreau | 2003.05.04 @ 23:13 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

dimanche 04 mai 2003
par Denis Boudreau

Navigateurs : un regard vers le futur du Web

Une vision prophétique de la direction vers laquelle le Web devrait aller s'il souhaite continuer à prendre toute l'expension qu'on lui souhaite. Et si l'avenir de l'expérience du Web passait par un navigateur ultra spécialisé, dont la seule tâche consisterait à afficher des pages ? Et si nous acceptions, en tant qu'utilisateurs, de cesser de réclamer des applications toujours plus complexes et plus bourrées de fonctionnalités d'accompagnement qui ne servent en rien la fonction première du navigateur ? Dans un article où s'entremêlent des notions de Web sémantique sur un fond de remise en question des procédés actuels de développement et de prise en charge de l'expérienciation du Web, David Becker, pour le compte de CNET News nous demande inopinément "existe t-il une vie après le navigateur ?".

Denis Boudreau | 2003.05.04 @ 22:48 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

samedi 03 mai 2003
par Denis Boudreau

CYBERcodeur : les questionnaires s'en viennent

Ouais! D'excellentes nouvelles aujourd'hui alors que la phase beta de développement des questionnaires est terminée. Il ne reste plus qu'à migrer le tout sur ce site, populer la base de données de quelques bonnes questions et vous inviter à tester tout ça, dans le confort de votre foyer. Je crois qu'on va bien s'amuser et surtout, faire avancer nos connaissances communes en matière de standards Web... Je vous donne plus de détails là-dessus bientôt (demain peut-être ?)!

Denis Boudreau | 2003.05.03 @ 18:06 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

samedi 03 mai 2003
par Denis Boudreau

W3Québec : de nouvelles rencontres

À la rencontre de W3Québec qui se tenait jeudi soir dernier au Intertainment Café, nous avons eu le plaisir de rencontrer deux nouvelles personnes, toutes deux webmestres et impliquées à leur façon dans la promotion des standards du Web et de l'accessibilité. Tout d'abord, en visite à Montréal chez l'ami Karl Dubost où il passait la semaine, le webmaster du W3C, Henri Fallon qui nous a fait le plaisir de venir passer la soirée avec nous. Je suis toujours étonné et agréablement surpris par la qualité des membres du W3C. Ouverts, réceptifs, gentils, disponibles. Des gens de qualité, passionnés par ce qu'ils font et les enjeux qu'ils représentent, toujours prêts à démystifier des concepts des normes ou des aspects du Consortium. Les écouter parler, c'est un peu comme faire partie de la famille. Pour quelqu'un comme moi qui passe mon temps à évangéliser sur le sujet, savoir que je peux compter sur les principaux intéressés en cas de besoin est un atout inestimable. C'est bien de se sentir appuyé.

Bien que la rencontre avec Henri fut des plus agréables, étant lui-même d'excellente compagnie, le moins que l'on puisse dire, c'est que la rencontre avec Stéphane Tellier, webmestre du RAAMM (Regroupement des Aveugles et Amblyopes du Montréal Métropolitain), lui-même atteint de cécité à 99%, donc aveugle à proprement parler fut un moment privilégié pour moi. En effet, c'était la première fois que je pouvais réellement m'entretenir avec un utilisateur aux prises avec des problèmes concrets d'accessibilité de façon quotidienne. Je ne parle pas ici de vous raconter que le pauvre est aveugle ou qu'il fait bien pitié, non bien au contraire. L'homme que j'ai rencontré ce soir là est un modèle de détermination et de débrouillardise. Pour composer quotidiennement avec autant de contraintes et lutter sans relâche à faire avancer les choses, le seul sentiment que Stéphane m'inspire, c'est de l'admiration. Savoir que des gens comme lui sont intéressés à s'engager avec nous dans l'aventure de W3Québec me comble de joie et m'énergise au plus haut point. Tout ce travail n'est pas fait pour rien. J'en ai eu la preuve concrète jeudi soir. Je remercie au passage Tim de l'avoir convié à se joindre à nous. Ce fut une très belle rencontre.

À quelques reprises, Stéphane a eu l'occasion de nous livrer certaines facettes de sa réalité d'internaute, avec les barrières physiques auxquelles il se heurte constamment et les efforts qu'il doit déployer pour arriver à prendre connaissance des informations qui l'intéresse. Inutile de vous dire que l'entendre ainsi nous raconter ses frustrations d'utilisateur n'ont fait que renforcer ma position pro-accessibilité, et ravivé ma volonté à faire avancer les choses en mettant de l'avant des actions concrètes. Après en avoir brièvement discuté avec lui, j'entends organiser quelques rencontres où il pourra approfondir sur ses expériences et ainsi livrer par le biais de CYBERcodeur quelques entrevues sur divers sujets, afin de vous faire basculer dans l'univers d'un aveugle qui utilise le Web quotidiennement. Si je vous racontais l'autre jour ma volonté à aider la cause alors que je ne connaissais personnellement aucune "victime" d'accessibilité, imaginez ma détermination maintenant que j'en ai rencontré une... Je crois que les entrevues à venir avec Stéphane seront des plus intéressantes et révélatrices. Restez fidèles au poste pour ne rien manquer. Avec un peu de chance, comme moi ce soir là, vous comprendrez du coup toutes les importances de souscrire à une politique de support d'accessibilité.

Dans le même ordre d'idées, les discussions et les échanges courtois se poursuivent avec Catherine Roy du CAMO (Comité d'adaptation de la main-d'œuvre pour personnes handicapées). La perspective de les voir également se joindre au mouvement est très réjouissante. Allez, pour la forme, je vous en glisse un petit bout alors que Catherine me fait gentiment part de ses impressions à propos de CYBERcodeur.net :

C'est toujours agréable de pouvoir montrer des modèles de sites qui, non seulement ont le souci d'être accessibles, mais font une place particulière à ce sujet. De plus, vous avez une façon très éloquente et très honnête d'en parler sans tomber dans le mélodrame. Lorsque des gens qui ne sont pas du "milieu" s'engagent comme ça, c'est un outil très efficace de sensibilisation auprès d'autres qui tardent à prendre le virage.

Il y a une effervescence palpable dans l'air présentement à Montréal pour tout ce qui touche les standards et l'accessibilité. C'est agréable de se sentir impliqué dans de telles actions. C'est un très bon moment pour être un dévelopeur Web. Et je ne parle pas que du soleil qui pointe le bout de son nez, ou des reprises des développements économiques. Je parle de réalisations, tant du point de vue professionnel que personnel.

Quant à la rencontre elle-même, puisqu'il faut bien en parler, elle fut très productive et tout aussi profitable. Encore beaucoup de décisions prises, des projets concrets et des moyens se mettent en place, on sent réellement que la machine commence à prendre son envol. En ce qui me concerne, beaucoup de rédaction en vue, avec des travaux recoupant à la fois les intérêts du W3C, de W3Québec et des intérêts personnels en la banification et la personnalisation du texte intitulé "Buy standards compliant Web sites". Ça promet d'être de la belle ouvrage.

Dans les prochains jours, le compte-rendu officiel de la rencontre sera rendu public. Vous en serez avisé si le cœur vous dit de le lire.

Denis Boudreau | 2003.05.03 @ 17:54 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page

Avatar Denis

jeudi 01 mai 2003
par Denis Boudreau

W3Québec : rencontre ce soir à 20 heures

Un nouveau mois qui commence, et sur une bonne note car c'est ce soir qu'aura lieu la quatrième rencontre du collectif québécois pour la promotion des normes du Web, le W3Québec. Si une telle initiative vous intéresse, si vous aimeriez vous entourer de gens qui partagent votre passion pour un Web en meilleure forme, c'est le temps de faire connaître vos couleurs en vous rendant ce soir au :

Intertainment Café
1425, René-Lévesque Ouest

La rencontre débutera officiellement à 20 heures, mai certains d'entre nous (dont votre humble serviteur) seront sur place dès 19 heures 30. Au menu ce soir, synthèse des avancements à ce jour et mise en place d'un modèle de développement de contenus, inspiré des réflexions des derniers jours... sans compter une foule de varias, comme à notre bonne habitude. On vous y attend! :)

Denis Boudreau | 2003.05.01 @ 00:38 | 0 commentaire | 0 trackbackretour au début de la page